lundi 2 janvier 2017

MUSIQUE 2015 : LE TOP DE L'ANNEE

Y’a pas que le cinéma dans la vie ! Y’a aussi la musique… de films ! Amateurs de bandes originales depuis toujours, il va de soi que je privilégie avant tout les compositions écrites pour le 7ème Art. Cinéphile, oui… Et vraiment jusqu’au bout des oreilles. Mais je n’écoute pas que des B.O.’s ! Parfois, il m’arrive aussi d’écouter d’autres disques qui en valent autant la peine. Avec des ambiances forcément très cinématographiques ! Voici donc ma sélection toute personnelle.

LE TOP DE L’ANNEE :

1. THE NEON DEMON de Cliff Martinez
2. THE VVITCH de Mark Korven
3. JACKIE de Mica Levi
4. THE CHILDHOOD OF A LEADER de Scott Walker
5. BLACK STAR de David Bowie
6. LOVING de David Wingo
7. ARRIVAL de Johann Johannsson
8. BLACKENED CITIES de Melanie de Biasio
9. CHRISTINE de Danny Bensi & Saunder Jurriaans
10. LA TORTUE ROUGE de Laurent Perez Del Mar

Quelques recoupements avec mes films préférés de 2016, bien évidemment. Spécialement l’œuvre de Cliff Martinez qui une réussite de bout en bout. Un envoûtement total. C’est donc bien « Mon disque de l’année » ! Adorant les atmosphères horrifiques, c’est avec délectation que j’ai apprécié le travail très soigné de Mark Korven. Une écoute attentive dévoile des trésors de créativité pour ce film d’horreur; c'est terrifiant. Le grand retour de Mica Levi pour une œuvre de cinéma, après UNDER THE SKIN. Forcément, c’est indispensable ! Il me tarde encore plus de découvrir le film. Sombre et oppressant la nouvelle œuvre de Scott Walker, artiste précieux qui se faire rare dans le monde du 7ème Art, a composé un disque dont on ne ressort pas indemne. Beaucoup d’émotions aussi, forcément, avec l’ultime album de David Bowie. Tellement beau…

David Wingo, artiste à suivre de très près. Collaborateur sur les films de Jeff Nichols, ceux-ci ne seraient pas pareils sans sa musique. Sa dernière composition est superbe de délicatesses qui s'immiscent jusqu'au coeur... Puissant et lyrique, je ne me lasse pas du travail de Johann Johannson. Après SICARIO, il délivre une nouvelle merveille. Un vrai bonheur d’écoute ! Tout aussi formidable, l’album délicat et si court (à peine 25 minutes) de Melanie de Biasio. A tourner en boucle pour un plaisir infini ! Toujours à l’affût du boulot du duo Bensi & Jurriaans. Et toujours aussi génial ! Et, pour terminer en beauté, la « voix » d’un magnifique film sans dialogue. Car, encore plus que les mots, c’est avant tout la musique qui parle. Donc : pochettes des disques et extraits ci-dessous ! Enjoy !






































1 commentaire:

  1. Top très intéressant. L'absence de Johann Johannsson aux Oscars est déplorable, mais ne nous empêchera pas de l'apprécier, la savourer.

    RépondreSupprimer

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter