dimanche 30 juin 2013

DECOMPTE DU MOIS : JUIN

Dehors, il fait moche... C'est l'occasion de faire les provisions et se gaver de culture tranquillement chez soi. Mais avant ça, c'est furetage dans les magasins et brocantes, commandes sur internet, petites visites dans mes boutiques préférées pour ramener toute une cargaison de bonnes choses. Ce mois-ci, quantité de choses diverses, dans tout les domaines. Pour ce qui est des films, quasiment que des "vieilleries", datant des années 60 jusqu'aux glorieuses années 80 avec de l'horreur, du sexe, de l'action, de l'aventure, des monstres et des westerns. Pour ce dernier genre, deux belles pépites dans des éditions luxueuses à ne pas manquer : LA RIVIERE ROUGE de Hawks et surtout l'immense COLORADO de Sollima. Incontournable. Pour le reste, les initiés flasheront sans doute sur du Fulci, Lenzi, Bianchi, Boccaci et l'inénarrable Franco dont je ne me lasse pas!

Au niveau des bandes originales de films, c'est carrément le mois Goldsmith avec toujours des éditions plus complètes de ses merveilleuses compositions. Dans le lot, se cache tout de même quelques autres merveilles d'un Morricone toujours très inspiré ou encore des inédits rarissimes de Wendy Carlos compilé sur un seul disque. Mais quel disque! Pour ce qui n'est pas des "soundtracks", j'ai récolté des sacrés vinyles avec des black bonnasses qui se trémoussent sur du disco, 2 superbes cadeaux de la part de l'ami Nio pour mon anniversaire et enfin le nouveau disque tant attendu de BOARDS OF CANADA. Mais le chef-d'oeuvre du lot reste tout de même le fabuleux score de Isaac Hayes pour TRUCK TURNER. Bien content d'avoir déniché ce double album en 33T!

Je termine avec quelques lectures. Un livre rare de Arsan, les aventures absurdes de COWBOY HENK, encore un nouveau Junji Ito indispensable et même un petit roman suisse que j'ai découvert avec plaisir. Dehors, il fait moche... Mais ce n'est pas pour autant que je vais m'ennuyer!


Films en DVD : THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER de Jon Hall (1965) - TERROR BENEATH THE SEA (Kaitei Daisensô) de Hajime Satô (1966) - ANGEL de Robert Vincent O'Neill (1984) - ANGEL II : LA VENGEANCE DE L'ANGE (Avenging Angel) de Robert Vincent O'Neill (1985) - ANGEL III : THE FINAL CHAPTER de Tom DeSimone (1988) - GOLDORAK (UFO Robo: Gurendaizâ), Box 1 : Épisodes 1 à 12 (1975) - LE MANOIR MAUDIT (Metempsyco) de Antonio Boccaci (1963) - LA GUERRE DES GANGS (Luca Il Contrabbandiere) de Lucio Fulci (1980) - ROBO C.H.I.C. (Cyber-C.H.I.C.) de Ed Hansen & Jeffrey Mandel (1989) - NIGHTMARE BEACH (La Spiaggia Del Terrore) de Umberto Lenzi (1989) - MURDER ROCK (Murderock - Uccide A Passo Di Danza) de Lucio Fulci (1984) - SADOMANIA (Sadomania - Hölle Der Lust) de Jesùs Franco (1981) - THE EQUINOX... A JOURNEY INTO THE SUPERNATURAL de Dennis Muren (1967) - EQUINOX de Jack Woods (1970)

Films en Blu-Ray : LA RIVIERE ROUGE (Red River) de Howard Hawks (1948) - LOVE EXPOSURE (Ai No Mukidashi) de Sono Sion - ZAAT de Don Barton (1971) - L'HOMME DE RIO de Philippe De Broca (1964) - LES TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE de Philippe De Broca (1965) - PUNISHER (The Punisher) de Mark Goldblatt (1989) - COLORADO (La Resa Dei Conti) de Sergio Sollima (1966) - LE MANOIR DE LA TERREUR (Le Notti Del Terrore) de Andrea Bianchi (1981)

Musique : VON RYAN'S EXPRESS by Jerry Goldsmith - THE DETECTIVE by Jerry Goldsmith - SEVEN DAYS IN MAY by Jerry Goldsmith - THE MACKINTOSH MAN by Maurice Jarre - SHOCK TREATMENT by Jerry Goldsmith - FATE IS THE HUNTER by Jerry Goldsmith - THE SALAMANDER by Jerry Goldsmith - CONGO by Jerry Goldsmith - BREAKHEART PASS by Jerry Goldsmith - IL POLIZIOTTO DELLA BRIGATA CRIMINALE by Ennio Morricone - REDISCOVERING LOST SCORES Volume One by Wendy Carlos

Musiques (vinyles) : THE BEST OF DISCO DEMANDS Vol. 1 Compiled by Al Kent - THE BEST OF DISCO DEMANDS Vol. 2 Compiled by Al Kent - TRUCK TURNER by Isaac Hayes - BOARDS OF CANADA "Tomorrow's Harvest" - SOAP&SKIN "Lovetune For Vacuum" - BOZ SCAGGS "Silk Degrees"

Livres, Romans, Bandes dessinées, Mangas : DESSINS EROTIQUES DE BERTRAND de Emmanuelle Arsan - LE VAMPIRE DES GRISONS de Vincent Delay - COWBOY HENK de Kamagurka & Herr Seele - JANE, LE RENARD & MOI de Isabelle Arsenault & Fanny Britt - LE MORT AMOUREUX de Junji Ito

samedi 29 juin 2013

Souviens-toi... RAVEN


Il est parfois assez difficile de trouver des informations sur des anciennes gloires du cinéma X. C'est le cas de Raven, alias Vicky Vickers, alias Raven St. James, alias Nellie Marie Vickers ou Nelly ou encore Rachel Vickers. Il est donc déjà bien ardu de savoir quel est son vrai nom au milieu de tous ces pseudonymes. Et aujourd'hui, elle semble avoir disparue de la planète depuis plus de dix ans. 




Toutefois, en tant qu'amateur de X, comment réussir à oublier cette beauté aux longues boucles noires qui a officié dans le porno ricain au milieu des années 80? Après les couvertures de magazines, les romans photos explicites publiés dans des revues scandinaves, elle consomme son appétit vorace pour les hommes velus en compagnie de Traci Lords avant de se faire une place chez VCA, compagnie de vidéos sexuellement explicites très en vogue à cette époque. Âgée d'à peine vingt ans, elle aligne les productions guère marquantes avant de gentiment participer aux habituelles versions pornos de grands succès du cinéma populaire avec des titres amusants comme KINKY BUSINESS, TOTAL REBALL ou encore BONFIRE OF THE  PANTIES (vous aurez sans doute deviné à quelles oeuvres ces parodies font référence!). Rien de bien mémorable jusque là, mais son look de femme bourgeoise, hautaine et froide la transforme en superbe objet de fantaisies sexuelles. C'est probablement le réalisateur fétichiste Andrew Blake qui la magnifiera le mieux dans son travail. A voir surtout dans le fameux OBSESSIONS CACHEES 2 où elle se transforme notamment en "cheval humain" pour une balade équestre dans le jardin d'un château perdu en pleine campagne. Elle est aussi magnifique dans le non moins fantastique HOUSE OF DREAMS où Blake filme avec goût les rêveries humides d'une Zara Whites au sommet de sa beauté. Elle partageront toutes deux une séquence de domination SM avec fouet, talons et latex. Un moment particulièrement excitant. Ces deux magnifiques porn-stars sont aussi très actives dans une série de plusieurs films qui s'amusent à parodier le show TV HAWAÏ POLICE D'ETAT.

C'est durant les années 90 qu'elle arborera une coupe de cheveux plus courte, la rendant encore plus désirable. Et cette adepte de lingeries affriolantes n'en est qu'encore plus bandante. Elle est sublime dans le CURSE OF THE CAT WOMAN (avec toujours Zara Whites pas très loin!), les cheveux gominés, tirées en arrière à la garçonne, les yeux plein de cruauté. Une femme chatte enivrante.  C'est également là qu'elle se tapera la colonne de chair incontournable de cette période, l'italien Rocco Siffredi avec qui elle partagera de nombreux instants intimes à l'écran, entre fellations profondes, pénétrations frénétiques et sodomies sans gêne! Des années qui représentent très certainement l'apogée de sa carrière dont il me faut également signaler la sortie d'un curieux A LITTLE IRRESISTIBLE (1991) où Raven toute en lingerie blanche se laisse prendre par un nain moustachu du nom de Napoleon! Ceux qui aurait vu cette bande de cul n'auront certainement pas pu oublier cette séquence délirante!








Et je termine ce petit hommage à l'une de mes comédiennes X fétiches, avec une série de fourreaux de VHS (recto & verso) de quelques uns de ses films. Le soin apporté aux jaquettes étant souvent bien supérieur à la qualité du produit final. Mais qu'importe, Raven s'étale de toute sa beauté insolente sur du carton laqué. Et c'est toujours un plaisir de voir ces images! 











vendredi 21 juin 2013

Freeze Me : JOHNNY SUEDE

JOHNNY SUEDE de Tom DiCillo (1991) est un de mes films fétiches. Malheureusement très mal traité sur support DVD : copie dégueulasse, recadrage... L'horreur pour l'amateur de ce long-métrage qui mériterait d'être réévalué. Car il y a dans cette histoire de quoi bien plaire... Tout d'abord Brad Pitt à ses débuts. Pas encore vraiment (re)connu, c'était à la même période de THELMA & LOUISE de Ridley Scott où le jeune homme montrait sa belle gueule et son physique avenant. Ici, il interprète le rôle principal d'un jeune musicien qui cherche à faire son chemin au milieu d'un univers plutôt underground parsemé de personnages... disons particuliers. C'est tout le charme des productions indépendantes dans lesquelles le réalisateur, Tom DiCillo s'est fait une spécialité avec quelques-unes de ses merveilles pelliculés aux côtés de UNE VRAIE BLONDE (The Real Blonde) et CA TOURNE MANHATTAN (Living In Oblivion).

JOHNNY SUEDE est son premier film, forcément imparfait mais en même temps si séduisant par l'univers qu'il propose : à la fois merveilleux pour sa facture très bande dessinée; déprimant et fauché pour les thèmes qu'on aborde à travers le scénario... Son chanteur aux pompes en daim qu'il frotte avec une brosse à dents pour faire jouir (!) ses spectatrices avant de pousser la chansonnette est un rôle assez étonnant pour un Brad Pitt dont la tête s'orne d'une gigantesque banane en guise de chevelure. A ses côtés, on y trouve de nombreux seconds rôles étonnants allant de Nick Cave (et sa grosse banane blanche), Samuel L. Jackson ou encore l'étonnante Catherine Keener et la beauté vénéneuse nommée Alison Moir! Le réalisateur ménage d'excellents moments décalés dans une ambiance étrange et surréaliste. C'est censé être une comédie mais le film a un potentiel dramatique assez surprenant au vu des événements assez farfelus qui s'y déroulent, bien capturé par une photographie de toute beauté qui magnifie ses personnages perdus, qui se cherchent et finalement ne se trouvent pas vraiment... A découvrir! Un jour peut-être, en Blu-Ray... Ca serait mon plus grand souhait!


Ci-dessous, pour le plaisir des yeux, des photos atmosphériques en noir/blanc tandis que la couleur met un peu plus de vie dans ces images. Enjoy! 



Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter