samedi 29 juin 2013

Souviens-toi... RAVEN


Il est parfois assez difficile de trouver des informations sur des anciennes gloires du cinéma X. C'est le cas de Raven, alias Vicky Vickers, alias Raven St. James, alias Nellie Marie Vickers ou Nelly ou encore Rachel Vickers. Il est donc déjà bien ardu de savoir quel est son vrai nom au milieu de tous ces pseudonymes. Et aujourd'hui, elle semble avoir disparue de la planète depuis plus de dix ans. 




Toutefois, en tant qu'amateur de X, comment réussir à oublier cette beauté aux longues boucles noires qui a officié dans le porno ricain au milieu des années 80? Après les couvertures de magazines, les romans photos explicites publiés dans des revues scandinaves, elle consomme son appétit vorace pour les hommes velus en compagnie de Traci Lords avant de se faire une place chez VCA, compagnie de vidéos sexuellement explicites très en vogue à cette époque. Âgée d'à peine vingt ans, elle aligne les productions guère marquantes avant de gentiment participer aux habituelles versions pornos de grands succès du cinéma populaire avec des titres amusants comme KINKY BUSINESS, TOTAL REBALL ou encore BONFIRE OF THE  PANTIES (vous aurez sans doute deviné à quelles oeuvres ces parodies font référence!). Rien de bien mémorable jusque là, mais son look de femme bourgeoise, hautaine et froide la transforme en superbe objet de fantaisies sexuelles. C'est probablement le réalisateur fétichiste Andrew Blake qui la magnifiera le mieux dans son travail. A voir surtout dans le fameux OBSESSIONS CACHEES 2 où elle se transforme notamment en "cheval humain" pour une balade équestre dans le jardin d'un château perdu en pleine campagne. Elle est aussi magnifique dans le non moins fantastique HOUSE OF DREAMS où Blake filme avec goût les rêveries humides d'une Zara Whites au sommet de sa beauté. Elle partageront toutes deux une séquence de domination SM avec fouet, talons et latex. Un moment particulièrement excitant. Ces deux magnifiques porn-stars sont aussi très actives dans une série de plusieurs films qui s'amusent à parodier le show TV HAWAÏ POLICE D'ETAT.

C'est durant les années 90 qu'elle arborera une coupe de cheveux plus courte, la rendant encore plus désirable. Et cette adepte de lingeries affriolantes n'en est qu'encore plus bandante. Elle est sublime dans le CURSE OF THE CAT WOMAN (avec toujours Zara Whites pas très loin!), les cheveux gominés, tirées en arrière à la garçonne, les yeux plein de cruauté. Une femme chatte enivrante.  C'est également là qu'elle se tapera la colonne de chair incontournable de cette période, l'italien Rocco Siffredi avec qui elle partagera de nombreux instants intimes à l'écran, entre fellations profondes, pénétrations frénétiques et sodomies sans gêne! Des années qui représentent très certainement l'apogée de sa carrière dont il me faut également signaler la sortie d'un curieux A LITTLE IRRESISTIBLE (1991) où Raven toute en lingerie blanche se laisse prendre par un nain moustachu du nom de Napoleon! Ceux qui aurait vu cette bande de cul n'auront certainement pas pu oublier cette séquence délirante!








Et je termine ce petit hommage à l'une de mes comédiennes X fétiches, avec une série de fourreaux de VHS (recto & verso) de quelques uns de ses films. Le soin apporté aux jaquettes étant souvent bien supérieur à la qualité du produit final. Mais qu'importe, Raven s'étale de toute sa beauté insolente sur du carton laqué. Et c'est toujours un plaisir de voir ces images! 











4 commentaires:

  1. " elle semble avoir disparue de la planète depuis plus de dix ans. " Sa dernière apparition date tout de même de 2002. Et sinon, sa carrière continue dans le X a duré 13 ans, ce qui me parait très conséquent. Ma recherche image de "Raven St James" sur Google a généré des photos d'un travelo siliconé et très bronzé: ce n'est pas elle au moins? ;)
    http://www.usofacomputers.com/Titleholders/xraven.asp

    RépondreSupprimer
  2. ...Dans mon panégyrique personnel,elle reste comme une grande Dame du X,très bonne comédienne,elle est inoubliable de perversité dans la mini-série "American Taboo" Sans verser (à grosses gouttes ?) dans la nostalgie,constatons que l'on en fait plus beaucoup des comme Elle !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, à l'époque, les vraies "stars" du genre n'étaient pas fulgurante : une fois arrivée, déjà sortie... Elle se construisait progressivement. Ce que j'apprécie chez elle, c'est que c'était une comédienne accomplie et non pas juste une "performeuse". Elle jouait en plus de baiser devant les caméras. Ca fait quand même déjà 11 ans qu'elle a "disparue".

    Je ne connaissais pas AMERICAN TABOO, c'est une grande découverte et encore un bel exemple du talent de Raven. Un grand rôle pour un sacrée bonne femme! :)

    RépondreSupprimer
  4. Wow, splendides les jaquettes ! Je ne connais pas non plus "American Taboo", merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter