lundi 15 avril 2013

THE SUCKERS

THE SUCKERS de Arthur Byrd (1972)

Perdu depuis des années, ce film refait surface grâce aux bons soins de l’éditeur Vinegar Syndrome qui ressuscite par là-même le principe du « double feature », deux films pour le prix d’un!, à travers une sélection de longs-métrages de « sexploitation ». Ainsi, avec une autre production sexuellement explicite en guise de deuxième partie, ce DVD « Drive In Collection » propose tout d’abord THE SUCKERS qui est pour ainsi dire une curieuse variation des CHASSES DU COMTE ZAROFF de Irving Pichel & Ernest B. Schoedsack datant de 1932.






L’intrigue est plus ou moins la même que dans sa version d‘origine, à savoir des chasseurs vicieux qui traquent un gibier particulier : l’homme! Mais ici, pour corser l’aventure, les trophées de chasse seront majoritairement des femmes. Non seulement, leur vie sera mise en danger, mais leur corps également! Car le safari meurtrier inclus également le droit de jouer avec ses proies et de les violer avant de les assassiner. Ce qui ajoutera un peu de piment à l’action.


Mais avant que la chasse commence, THE SUCKERS met une longue mise en place de son intrigue en regroupant ses personnages dans la maison d’un chasseur renommé qui leur propose un safari mystérieux dont-ils seront les protagonistes dès le lendemain. Pour nous faire patienter durant près de 50 minutes précédents les festivités, la distribution du film ne s’ennuie pas pour autant. Alignant les séquences « sofcore » un brin explicites - quelques plans à la limites du « hardcore» - , la première partie du long-métrage emballé par Arthur Byrd se dévoile comme une suite de scènes érotiques assez poussées avec ces starlettes qui ne cachent absolument rien de leur anatomie. Si Barbara Mills, Sandy Dempsey et Lori Rose se révèlent charmantes à regarder, il n’en va pas de même que leurs compagnons à l’écran, véritables tue-l’amour, que ce soit dans leurs accoutrements ringards quand ce n’est pas pire une fois qu’ils ont fait tomber leurs pantalons. On savourera d’autant plus un joli moment de lesbianisme quand deux de nos demoiselles se retrouvent ensemble dans un bon bain mousse pour quelques délicates papouilles… Après le bon temps, voici venu celui du sport. La chasse est ouverte et c’est le moment pour les futures victimes de ce safari particulier de connaître l’horreur à travers les règles d’un jeu plutôt vicieux.

Sans réelles moyens techniques et perdu dans un décor naturel desséché, THE SUCKERS parvient néanmoins avec cette seconde partie de son histoire d’offrir un spectacle « bon marché » tout de même assez convaincant malgré la pauvreté de sa mise en scène. Le traitement est plutôt sérieux, se révélant même assez brutal sans pour autant être visuellement très dur. Pratiquement pas de sang à l’écran mais une belle conviction dans la maltraitance des personnages féminins et quelques mises à mort au ralenti, rappelant l’usage du procédé qu’en faisant Sam Peckinpah dans ses westerns.

Curieux mélange entre le film érotique et le safari d’action, THE SUCKERS ne convaincra sans doute aucunement les spectateurs de gros divertissements mais satisfera sans aucun problème les amateurs de pellicules rétro bien abîmée dans un pure style « grindhouse » avec une bonne dose de nudité aux charmes très années soixante-dix, quelques moments de dialogues bien ringards et des séquences de bagarres torchées en moins d’une minute. C’est toute les saveurs que l’on trouve à travers cette première sélection de ce DVD « Drive In Collection » qui constitue en soi un bon petit moment de cinéma de série B!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter