lundi 15 avril 2013

Soundtrack Of My Life : INTIMACY



« Intimacy… Intimacy Ya ya ya ya… ». Rythmes électro, guitares électriques, une voix effrontée s’élève au milieu de cette bande son bien branchée années 80. Linn Van Hek s’affiche sur la bande sonore du TERMINATOR de James Cameron qui, en 1984, allait définitivement consacrer son réalisateur et sa star bodybuildée sur la scène internationale du 7èmeArt. Quand à la B.O. du long-métrage, les lourds accords synthétiques composées par Brad Fiedel resteront davantage ancrées dans les mémoires que les quelques chansons qui parsèment le film. A tort. Car bien que le rock criard qui s’entend au TechNoir, la boîte de nuit sur Pico Boulevard dans lequel Sarah Connor se réfugie pour échapper au dingue qui la poursuit, une petite dévergondée savoure sa soirée en toute « Intimacy »…


Dans son appart’ la coloc’ de Sarah Connor prénommée Ginger, les oreilles collées à son walkman écoute à fond cette chanson tout en s’envoyant en l’air avec son petit ami. « J’arracherai les boutons de ton chemisier un par un… ». Hélas, le Terminator n’est pas loin et viendra pourrir les festivités du weekend.

Pour l’occasion d’une chanson ultra addictive, l’artiste au look étrangement similaire à celui de la petite punkette qui l’écoutera en se faisant un gros sandwich avec un verre de lait, est un petit modèle d’énergie débridée, tout comme son vidéoclip gentiment destroy. Un petit classique plein de peps que les vrais amateurs de la bande sonore n’auront pas oublié et qui se passeront la chanson en boucle avec toujours autant de plaisir, presque 30 ans plus tard. Enjoy!

1 commentaire:

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter