mardi 2 avril 2013

LE RIRE, L'HORREUR ET LA MORT




A l'étage supérieur d'un musée parisien spécialisé dans l'ethnographie, on trouve un peu en retrait et dans la pénombre une curieuse installation intitulé "Le Rire, L'Horreur Et La Mort". Il s'agit d'une sélection d'affiches peintes pour les vidéoclubs qui prolifèrent au Ghana à partir des années 80. Réalisées par des artistes locaux ou des ateliers collectifs, celles-ci sont créées sur des toiles de sac usagées. Bénéficiant d'un style étrangement naïf et violent, elles sont très cocasses à admirer. D'autant plus lorsqu'elles représentent non plus des productions issues d'Afrique ou du Nigeria par exemple, mais servent de publicité pour des films d'horreur américains qui, sous leurs coups de pinceaux, prennent une tournure grotesque et hilarante. 




Sur l'affiche de DEATHSTALKER, co-production fantaisiste entre les USA et l'Argentine, il s'agit d'un copier/dessiner assez curieux où les traits de l'héroïne aux prises avec la créature ressemblent à ceux de la comédienne - et fut un temps épouse du réalisateur John Carpenter - Adrienne Barbeau. Etonnant, non? 

      


Ces posters semblant sortir d'une autre dimension ont eu droit en France à un livré dédié, "CA L'AFFICHE MAL", une joyeuse sélection des "meilleures" oeuvres du genre regroupées sous l'oeil attentif de Jean-Pierre Putters; l'ancien créateur du magazine Mad Movies. Grâce au Musée du Quai Branly, voici l'occasion d'en voir quelques-unes de nos propres yeux et force est de constater l'imagerie des films d'horreur au Ghana est particulièrement délirante. Dans un coin, sur un pan de mur, une petite compilation d'extraits de ces films extravagants est diffusée en boucle; où l'on pourra notamment savourer la séquence de possession d'une africaine dont la poitrine démesurée semblent prendre vie! Enjoy!





 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter