mercredi 21 novembre 2012

Concerts : BAT FOR LASHES + RACE HORSES (Angleterre)


20 novembre 2012. 20 heures. Retour aux Docks à Lausanne pour le concert attendu de BAT FOR LASHES. En avant-programme les anglais de RACE HORSES, qui voyagent avec Natasha Kahn, assurent un apéro musical sur un peu plus d'une demie-heure. Le groupe est plein d'énergie. Avec les cheveux dans les yeux et son look androgyne, le chanteur capture immédiatement les regards de part son dynamisme, tant vocal que scénique où il se démène comme un jeune fou, la guitare électrique à la main ou encore en se mettant carrément à genoux pour frapper avec entrain sur un tambour. La jeunesse musicale dans toute sa splendeur... Cette pop psychédélique à grosses mesures synthétiques se digère sans pour autant faire de grosses vagues. Pas de bouleversement pour les oreilles, l'ensemble est parfaitement rôdé. RACE HORSES est cool et plein de punch, faisant parfaitement office en guise d'hors d'oeuvre. On n'en gardera pas non plus de grands souvenirs. 

Une fois la scène débarrassée de ses instruments, le leader du groupe plonge dans la foule pour signer ses disques mis en vente dans un coin de la salle, seul point lumineux d'un lieu de concerts plongé dans l'obscurité. Il faudra attendre encore pas loin d'une quarantaine de minutes pour la mise en scène de l'artiste de la soirée, celle que la foule est venue en masse découvrir en "live". 



BAT FOR LASHES en concert, ce n'est pas simplement une chanteuse et sa voix. Il y a tout une suite d'instruments qui convie à l'ensorcellement. Et puis aussi un décor baigné d'un certain mystère, comme si l'on plongeait dans les profondeurs d'une grotte sombre éclairée par quelques lampes à huile. Celles-ci, disséminées parmi une grosse batterie, un piano, des synthétiseurs, un violoncelle, un thérémine...; ajoutent une touche particulière qui invite à la rêverie...

L'ambiance est installée, les musiciens rejoignent leurs appareils sous les applaudissements d'un public qui ne tarde pas bien longtemps à déchaîner sa passion pour les chansons de Natasha Kahn. Il faut dire que son univers enchante instantanément. Baignée dans une lumière douce la chanteuse est magnifique dans sa longue robe entrecoupée de noir et de blanc, laissant apercevoir en tournant sur elle-même un dos entièrement nu. Petite touche esthétique, sans doute en rappel à son dernier album "The Haunted Man" où elle figure dénudée, ses parties intimes à peine caché par le corps d'un homme qu'elle porte sur ses épaules. 
 
      © A. Schopfer

Entre ce nouveau disque et ses deux précédents, son concert alterne avec un égal plaisir un répertoire savoureux parmi ses trois oeuvres envoûtantes;  entre expérimentations sonores, atmosphère fantomatique, rythmes plus dansants et les émotions brutes qui se dégagent de ses derniers textes. Avec toujours le sourire aux lèvres, elle semble ravie d'être parmi nous tout en se trémoussant sans cesse sur les accords hypnotisants d'une musique qui fait voyager... 


Assise, accroupie, debout;  devant un piano, chantant une balade, jouant une petite comptine, sortant des maracasses... Elle tournoie, lève les bras, s'offre à son public...  BAT FOR LASHES c'est un pur ravissement des sens. Parfois sophistiqué, quelquefois épuré, son show enivrant n'est pas loin d'être bouleversant. Dans tous les cas, on s'y sent bien, comme si l'on flottait dans l'air, se laissant vivre et porter par des mélodies et des refrains que l'on ne se lassera pas d'emporter avec soi. Une heure plus tard, après un court rappel qu'on aurait désirer faire durer encore plus longtemps, on rejoint la nuit froide avec des sons et des images plein la tête qui transforment l'ambiance nocturne en un beau ciel étoilé. C'était fabuleux!    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter