lundi 24 septembre 2012

THE LOST FILMS OF HERSCHELL GORDON LEWIS


Lors de sa venue à Neuchâtel durant le NIFF 2011 en tant que Parrain du Gore, Herschell Gordon Lewis a révisé sa vie carrière cinématographique le temps d’une conférence publique. Si ce businessman averti a bâti son succès sur les sévices sanguinolents à l’écran, son parcours n’a pas débuté dans le sang. A cette époque, il a davantage misé sur l’érotisme que sur la violence. 

Dès la fin des années 50 et le début des années 60, durant cette période où sévissait le « nudie » et les films naturistes s’autoproclamant des valeurs documentaristes et éducatives, le fameux réalisateur opportuniste saisit sa chance pour réaliser lui-même des petits films érotiques; la plupart du temps sous le pseudonyme Lewis H. Gordon ou encore Gordon Weisenborn. Ces bandes de « sexploitation » furent longtemps considérées comme perdues. Herschell Gordon Lewis lui-même, durant son passage à Neuchâtel, a brièvement évoqué ses débuts coquins derrière la caméra. De ses propres aveux, ces œuvres étaient « absolument terribles » et il était bien content de savoir qu’on n’aurait jamais l’occasion de découvrir un jour ce travail « à peine digne d‘un amateur »… Eh bien ce jour est sur le point d’arriver!


Derrière le nom de « Vinegar Syndrome » se trouve un éditeur DVD bien courageux. Pour sa première sortie sur support digital, il propose dans un séduisant combo DVD/Blu-Ray ce qu’on n’imaginait qu’en rêve humide : THE LOST FILMS OF HERSCHELL GORDON LEWIS!

Parmi toutes les œuvres de Gordon Lewis qu’on ne pensait jamais avoir l’occasion de les voir, ici regroupé se trouve trois films « perdus » : LINDA AND ABILENE, un western érotique; ECSTASIES OF WOMEN, une comédie dramatique située dans le « swinging London » des années 60; et pour finir BLACK LOVE, une sortie de pastiche sous forme de vignettes éducatives des relations sexuelles entre couples de couleurs.


Alors que les fonds nécessaires pour la restauration de ces trois films ont été glânés sur internet cet été via de nombreux donateurs; ces pellicules coquines seront consciencieusement restaurés pour offrir à ses éventuels spectateurs des conditions de visionnages idéales dont on n’aura sans doute jamais pu imaginer... C’est ce bon vieil Herschell qui va en faire une tête! La sortie du combo est prévu pour le 11 décembre prochain. Il y a de quoi se réjouir à passer de chaudes fêtes de fin d’année devant ces films mythiques! Vivement! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter