jeudi 5 janvier 2012

MUSIQUE 2011 : TOP 10

Le moment est venu de faire les comptes pour l’année 2011... Que ce soit en terme de films et de musiques. Commençons donc par la deuxième catégorie pour aujourd’hui…

Comme à chaque fois, il est plutôt ardu d’effectuer un « Top » des meilleures découvertes de l’année. Non pas que le choix soit trop vaste - il l’est forcément à chaque fois - mais il s’agit surtout d’avoir eu le temps d’écouter un maximum de choses durant l’année. Et comme je découvre souvent sur le tard des disques merveilleux, il n’est pas aisé d’obtenir une sélection très représentative des sorties de l’année qui vient de se terminer. Et comme j’écoute primordialement des bandes originales de films, il est donc normal que celles-ci occupent un plus grand nombre de places dans mon « Top 10 » que d’autres disques d’artistes plus populaires… De plus, chaque mois voit sortir de l’oubli des compositions datant parfois de plusieurs dizaines d’années et qui n’avaient jusqu’à présent jamais bénéficiés d’une sortie convenable qui rendrait pleinement justice à leur qualité d’écriture ainsi qu’à leur richesse thématique.

Cette année, j’ai donc décidé de mettre spécialement celles-ci en avant parce qu’elles le méritent largement. Ce « Top » est donc entrelacé entre du « vieux » et du « neuf »; des B.O. de films, du classique, de la pop, de l’électro, de la chanson à texte, en français ou en anglais… Voici donc pour ma part le « meilleur » des disques sortis en 2011 :

1. THE GOLDEN CHILD by John Barry
2. YOUN SUN NAH - "Same Girl"
3. GREMLINS by Jerry Goldsmith
4. HANNA by The Chemical Brothers
5. SCREAM "The Deluxe Edition" by Marco Beltrami
6. FRIGHT NIGHT by Brad Fiedel
7. AUSTRA - "Feel It Break"
8. BRIGITTE - "Et vous, tu m'aimes?"
9. ADELE - "21"
10. LANA DEL REY - "Video Games / Blue Jeans"


1. Décédé il y a presque un an, John Barry reste un des plus grands noms parmi les compositeurs de musiques de films. Et voir cette année ressurgir ENFIN ce « score rejeté » pour le film THE GOLDEN CHILD de Michael Ritchie est un véritable bonheur qui ne peut que mettre les larmes aux yeux à ses plus grands fans. Barry insuffle tout son romantisme à cette composition jugé beaucoup trop « sérieuse », voire même « bondienne » au profit du « score » commandé à Michel Colombier qui est moins classique, plus moderne et « punchy » pour cette comédie fantastique avec Eddie Murphy. Mis à part quelques mélodies de Barry qui étaient restées dans le montage original du long-métrage, la musique présentée dans cette édition est tout simplement inédite et tient du pure miracle. On y retrouve le style immédiatement identifiable de son auteur, son émotion... C’est d’une beauté à faire fondre le cœur! Il s’agit d’un coffret 3 disques regroupant l’intégralité des musiques écrites et/ou utilisés dans THE GOLDEN CHILD. La grande révélation est bien entendu surtout celui de Barry, adjoint à celui de Colombier ainsi que les chansons entendues dans le film dont la fameuse chanson « The Best Man In The World » co-écrite par le regretté disparu. Mon plus beau disque de 2011!






2. Un disque doux et surprenant, percutant de par son style tranquille et la puissance des émotions qu’il suscite… You Sun Nah fut absolument l’une de mes plus belles découvertes de l’année lorsque je l’ai vue en « live » dans une petite salle de concert à Genève. Tout d’abord l’interprète et sa simplicité, l’épure de sa présentation et puis cette voix tellement parfaite qu’elle semble venir du plus magique des rêves. Elle se réapproprie des classiques comme « My Favorite Things » tirées du film THE SOUND OF MUSIC pour en faire quelque chose de plus intime et personnel. Et à chaque nouvelle œuvre, c’est surprenant, émouvant… Une vraie extase musicale et un disque qui me fait chavirer à chaque nouvelle écoute! Indispensable!






3. Un CD était déjà disponible à l’époque de la sortie du film mais où le « score » était réduit à une peau de chagrin. Il aura fallu attendre presque 30 ans pour pouvoir enfin savourer tout la richesse dans cette magnifique double édition qui contient l’intégralité des compositions écrites par Jerry Goldsmith. Comme c’est souvent le cas avec ce compositeur, son œuvre ne peut être réduit à une « suite » d’une dizaine de minutes. Sa richesse thématique ainsi que les nombreuses mélodies qui évoluent au rythme de l’histoire, ses ambiances pleines de mystère et autres soubresauts de terreur… C’est une merveille et de pouvoir l’écouter avec une telle qualité de son aujourd’hui est un grand moment!






4. S’il ne fallait retenir qu’une bande originale écrite pour un film de 2011, ce serait bien celle-ci. Un film incroyable qui nous transporte encore plus loin avec cette musique écrite par The Chemical Brothers. On touche les cieux devant le style prodigieusement poétique de ces compositions électroniques qui se combinent parfaitement avec le style très avant-gardiste de la mise en scène de Joe Wright. Un film... Une musique… Une double claque monumentale!






5. Marco Beltrami n’a jusqu’à présent jamais eu la place qu’il mérite parmi les plus intéressants compositeurs actuels en matière de musiques de films. Son écritue est subtile, riche en atmosphère, pas facile d’accès et pas forcément très mélodieuse et pourtant pour un mélomane bofophile, c’est une écriture passionnante à entendre. SCREAM est peut-être son chef-d’œuvre à ce jour. Une bande originale qui gagne enfin, 15 ans après la sortie du film, à être réentendue dans son intégralité. Toute la terreur fébrile, l’attente, l’horreur et la douleur se trouve dans sa musique. A vous en donner des frissons… Un chef-d’œuvre!






6. Encore un disque qui, comme GREMLINS à son époque, n’a pas eu droit à toute l’attention requise pour ses compositions originales au détriment d’un « soundtrack » plus aptes à séduire les adolescents. Et pourtant, dans FRIGHT NIGHT, le compositeur de TERMINATOR renouvelle la musique du film de vampires en y introduisant ce violon électronique qui déchire la nuit fantastique et donne toute sa saveur à cette étonnante bande originale. Forcément un brin daté de par l’utilisation d’instruments synthétiques, le « score » de FRIGHT NIGHT reste un des plus marquants de son époque. Et d’avoir enfin la chance de l’avoir en intégralité est un vrai plaisir pour les oreilles!






7. Encore une découverte inattendue lors d’un concert le printemps passé… Ce groupe de nanas entame des refrains sur des bases mélodiques envoûtantes qui s’incrustent durablement dans votre esprit pour ne plus vous lâcher. Il se dégage de ce disque une ambiance totalement hypnotisante qui donne à ces artistes une aura totalement enivrante auquel je ne peux qu’adhérer… Et je ne m’en lasse pas!






8. D’abord captivé par un flyer diffusant la pochette de ce premier disque, j’ai été pris au piège par l’image un brin rétro et déjantée de ces deux femmes dont la voix languissante donne envie de dire « Encore! ». Un univers cool, une attitude que j’adore, des textes divins… C’est formidable, autant sur scène qu’uniquement sur platine! Un disque qui vous fout la pêche et le sourire jusqu‘aux oreilles! Fa-bu-leux!






9. Découverte tardive… Quelle voix! Quel choc! Même à répétition, le plaisir d’écoute que procure ce disque est sans cesse renouvelé. Beau! Emouvant! Fort! Très fort…







10. Pas de véritable album pour l’instant, mais cette artiste m’a immédiatement envoûté avec seulement quelques titres. Un style, une voix qui te rend instantanément amoureux. Les émotions intenses procurées par les premières écoutes ne s’en vont pas… Elles persistent et me font rêver à une forme de plaisir musical sans fin… Vivement la suite!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter