mercredi 18 mai 2011

THE TREE OF LIFE

THE TREE OF LIFE de Terrence Malick (2011)

Texas, fin des années 60, Jack l'aîné d'une fratrie de trois, vient de perdre son frère cadet, RL. Devant cette fatalité de la vie, Jack se souvient de son enfance, des doux moments où il était encore le seul fils, grandissant dans la félicité procurée par l'amour inconditionnel de sa mère. La travée de la mémoire s'ouvre... et tout lui revient....les petits frères qui mobilisent l'attention de la mère, la discipline d'un père absent et autoritaire. Jack se laisse envahir par les souvenirs du passé et c'est ainsi qu'au gré de ses expériences, de son parcours initiatique, et au rythme de la perte progressive de ses illusions et de son innocence, nous explorons le cycle de la vie qui n'en finit plus de tourner autour de nous et qui nous précipite tantôt vers le bonheur tantôt vers le drame. THE TREE OF LIFE nous propose une profonde réflexion sur le sens de l'aventure humaine.

A ce niveau de mise en forme, on ne parle plus de "film" mais carrément d'oeuvre d'art. THE TREE OF LIFE est une oeuvre cinématographique difficile à cerner, donc forcément ce n'est pas évident d'en parler. Le sujet est vaste et profond et on ne se confronte pas au long-métrage comme on irait voir n'importe quelle autre production cinématographique. En ce sens, le réalisateur propose ici une destructuration des codes narratifs traditionnels pour en faire une sorte de "non film" désarçonnant et qui épouse totalement sa thématique : à savoir la représentation de toutes formes de vie à différents stades.

On y voit tellement de choses sur le monde, les gens, les sentiments; l'amour, la colère, la tristesse, la foi...; avec un point de vue visuel et symbolique très riche alors que le fond est incroyablement philosophique; il est donc très ardu de comprendre et savourer tout ce que le réalisateur dévoile à l'écran en une seule séance de cinéma. Du coup, THE TREE OF LIFE devient surtout une expérience à vivre et à ressentir, bien au-delà de ce que le 7ème Art dans son entier nous à fait découvrir depuis sa création. On pourrait parler de prétention, j'y vois une courageuse ambition qui laissera sans doute bon nombre de spectateurs sur le carreau car son film n'a rien d'extraordinaire; il est tout simplement "autre chose". Cette chose indéfinissable qui se nomme "existence", concrète ou non; que l'on peut voir, vivre, subir... THE TREE OF LIFE est un spectacle unique et puissant, qui ne se regarde pas du tout passivement et questionne tout notre être. Un voyage formidable, éprouvant pour le coeur et qui chavire la tête. On en ressort troublé à plus d'un titre. Enervé et/ou fasciné, une chose qui est sûr c'est que cela ne laissera personne indifférent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter