jeudi 12 mai 2011

LA PUCE A L'OREILLE


"Whodunit" policier datant de 1957, le petit roman de Geneviève Manceron se dévore d'une page à l'autre. L'écriture est rapide et les personnages sont intrigants et pittoresques. Avec plusieurs meurtres à la clé, on y découvre forcément qu'il est question d'argent, d'amour, et de diverses manipulations. C'est la fragile Francine qui mènera bien malgré elle cette affaire. A travers elle, il se dégage de ce roman un charme suranné qui lui donne une belle saveur. Rien de bien surprenant à découvrir, c'est une histoire tout ce qu'il y a de plus classique mais l'ensemble se suit agréablement même si la conclusion n'est guère palpitante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter