jeudi 12 mai 2011

LA PAPESSE


Toute personne possédant par devers elle un exemplaire de La Papesse du diable est instamment priée – sauf à devoir subir les rigueurs de la loi – de le rapporter dans les plus brefs délais au Secrétariat général de l’Elysée (55, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75 008, Paris).

Un livre blasphématoire, principalement à l'époque de sa sortie. Un bouquin à brûler, quoi! Aujourd'hui, tout ceci ne choquerait sans doute plus grande monde. Ce n'est pas pour autant qu'il faut passer à côté de ce petit bijou d'apocalypse érotique. Les auteurs s'échinent à décrire une prise du Monde par des hordes asiatiques qui assassinent à tour de bras pour le compte de l'Archimagesse destinée à dominer la Terre. Bouleversement des moeurs, qu'elles soient sexuelles et religieuses, LA PAPESSE DU DIABLE est de ces petits écrits subversifs qui se dégustent avec délectation. Et quand tout ceci finit par une destruction massive de tout ce que l'on connaît, on ne peut qu'apprécier cette plaisante lecture qui doit, aujourd'hui encore, bien tournebouler les esprits bien pensants; notamment lors d'une longue et bien sadique exécution d'un Pape. Jouissif!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter