samedi 21 mai 2011

Concert : BRIGITTE (FRANCE)


C‘est le début du weekend, il est 20 heures et ça s’agite déjà du côté du D!Club à Lausanne. Le public s’amasse tranquillement devant la porte pour assister, un peu plus tard dans la soirée, au concert du duo glam-pop féminin nommé Brigitte! Derrière ce nom de scène se trouve une brune et une blonde. Sylvie Hoarau et Aurélie Maggiori sont là pour faire la fête avec son public venu nombreux dans cette petite salle de concert.

Découvert un peu par hasard quelques heures auparavant au détour d’une affichette colorée plutôt équivoque, Brigitte est un nom de la scène musicale relativement inconnus à mes oreilles. Leur premier album est récent, sorti il y a tout juste un mois - le 18 avril 2011 - sous le titre très sympa de « Et vous, tu m’aimes ». Deux artistes plutôt mignonnes, pleine d’humour et de dérision, l’esprit festif et le look sexy. Qu’attendre de plus pour avoir envie de les voir en « live » ?



Après pratiquement une heure et demie d’attente au milieu d’une majorité de filles dans une ambiance chaude et moite, le décor de la boîte de nuit s’obscurcit, les couleurs se font plus « flashy » tandis qu’un brouillard artificiel prend possession de l‘estrade. Les amplis font trembler les murs et, dans une lente procession quasi-hypnotique, les artistes entre enfin sur scène comme dans une rêverie peuplée de fantômes encapuchonnés. Brigitte est là, sa voix acclame le public déjà mis à ses pieds. Les demoiselles ne tarderont pas à laisser tomber le grand voile qui dissimule leurs silhouettes de jeunes beautés effrontées et sensuelles. Une explosion de musique déchaîne l’assistance décidé à faire le plus de bruit possible à la découverte des belles venues pour nous chanter leur répertoire et surtout pour s’amuser avec nous.

Look rétro et tenues couverte de paillettes argentées de la tête aux pieds, laissant découvrir de succulentes gambettes pour l’une, et un dos dénudé pour l’autre; Sylvie et Aurélie incarnent l’impertinence de Brigitte. Avec son image de strass sophistiqué et en même temps dégageant un style très « hippie attitude » cool et positif, elles donnent immédiatement la pêche. Dès le début, c’est survolté! Les textes des chansons sont directes, plein de bons mots un rien provocants, déclamés dans une ambiance galvanisante et bon enfant, colorée et qui donne le sourire.

Brigitte c’est les sixties retrouvé. Comme une grosse pièce montée où s’entremêle deux voix qui s’éclatent à l’unisson; où déhanchements sexy et grosses lunettes « vintage » font partie d’un look bien étudié venant d’une autre époque pour deux filles qui cherchent avant tout à se déchaîner devant son audience. Et tous ensemble, elles vont faire des étincelles!…


Accompagné de garçons musiciens perdus entre leurs instruments au fond de la salle, les deux belles chantent, jouent des cymbales, du tambourin et de la guitare; multiplient les styles allant de la douce balade tranquille (« Je veux un enfant »), une surprenante reprise hip-hop avec « Ma Benz » emprunté à NTM ou encore leurs hits qui sont déjà de petits classiques comme « La Vengeance D’Une Louve » et surtout l’excellent « Battez-vous » tout en frappant en rythme dans leurs mains. A travers un esprit un rien provocateur et déconnant, s’affiche un univers à la fois mélancolique et disco qui enchantent autant les yeux que les oreilles. Ces deux demoiselles sont vraiment extras!!






En plus d’offrir à son public de belles chansons faites d’histoires de gangsters et de filles faciles, Brigitte est aussi un savoureux show où s’entremêle diverses influences visuelles allant d’ABBA à Marilyn Monroe, un peu de kitsch, un soupçon d’esprit « bad girl » et d’attitude de pin-up provocantes; elles emballent le tout dans la bonne humeur et avec une bonne dose d’autodérision. Et puis, elles savent mettre de l’ambiance et chauffer une salle qui ne demande qu’à s’exciter davantage devant ses merveilleuses mélodies accrocheuses que l’on chante à tue-tête… Et quelle présence, quelle énergie, quelle classe dans cette irrésistible « retro attitude »! Elles envoûtent sans problème son public qui se pâment d’extase et jubile à chaque nouvelles interprétations!


Au terme du concert, lors d’un rappel demandé par un public qui secoue toutes les surfaces rigides du D!Club, Brigitte revient sur le devant de la scène pour quelques morceaux aux ambiances diverses avant de terminer le spectacle avec une variation bien déjantée du fameux « Eye Of The Tiger » que le groupe Survivor composa pour le film ROCKY III de Sylvester Stallone. Une manière décalée de clôturer la soirée avec une approche décomplexée de ce grand « classique » de la musique populaire, remixé à la sauce des années 60 avant de virer dans une techno alternative qui fait chauffer les basses et déhancher les demoiselles aux alentours. Un dernier titre bien festif qui emballe totalement la salle qui remercie les deux « Brigitte » dans un vacarme assourdissant de bonheur, concluant de cette manière un petit peu plus d'une heure de musique qui nous fait partir dans la nuit le sourire aux lèvres.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter