jeudi 19 août 2010

L'ABÎME

L'ABÎME (Eternal Love) de Ernst Lubitsch (1929)

Dans les montagnes suisses, Ciglia et Pia aiment toutes les deux Marcus. Mais celui-ci est contraint d’épouser celle qu’il n’aime pas.

Film muet soutenu par une belle composition musicale et également agrémenté de quelques effets sonores (coups à la porte, coups de feux, clochettes...), L'ABÎME, qui est le dernier film muet de son auteur, présente une histoire d'amour contrarié assez classique.. Un sujet maintes fois traité au cinéma mais qui nous réserve ici quelques surprises. Tout d'abord, l'intrigue se déroule au milieu de décors étonnants, à savoir des montagnes enneigées, souvent prises dans de spectaculaires tempêtes. Un lieu parfait qui répond aux échos tumultueux du coeur. Cela permet aussi au long-métrage d'offrir de très belles images et de donner une atmosphère d'une blancheur tragique au drame qui se prépare...

Ensuite, il faut mentionner les comédiens, pris dans cette tormente de l'amour, qui sont formidables; en particulier John Barrymore qui livre une prestation assez intense... son regard pénétrant est inoubliable! Et puis il y a la superbe Camilla Horn, dans le rôle de Ciglia, un beau personnage assez touchant qui réfrène ses sentiments pour pouvoir vivre correctement auprès d'un homme qu'elle n'aime finalement pas. Avec une belle palette d'émotions et sur une très courte durée (à peine plus de 70 minutes), le film de Lubitsch est remarquablement bien rythmé et sans temps mort, on ne s'ennuie jamais et la dramaturgie y va crescendo avec son final magnifique où les amoureux, que le destin a séparé, se retrouveront lors d'une ultime séquence à couper le souffle où la maestria du réalisateur nous offre une conclusion inoubliable!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter