samedi 21 août 2010

INSIDE DESIREE COUSTEAU

INSIDE DESIREE COUSTEAU de Leonard Kirtman (1979)

Desiree cherche à découvrir pourquoi elle provoque systématiquement le désir chez les hommes qu'elle croise. Empruntant diverses identités, elle tente bien de trouver un job décent, mais ses formes plantureuses et son incurable naïveté ont, à chaque fois, raison de sa bonne volonté. Elle se résoudra à accepter sa véritable vocation : porno star!

C’est sous le nom de Leon Gucci que Leonard Kirtman réalise ce film qui est plutôt une biographie imaginaire qu’un véritable film X. INSIDE DESIREE COUSTEAU présente, à travers une série de sketchs, les différentes expériences professionnelles de Desiree. Tout d’abord journaliste, elle fait ensuite de la vente porte-à-porte puis travaille dans une boutique de vêtements pour finir par devenir cuisinière sur un bateau. Progressivement, tout ceci l’amènera sur les plateaux de cinéma « érotique » où elle deviendra comédienne via une audition qu’elle pratiquera sur un vendeur de sex-shop!

Ce long-métrage pornographique se déroule à la première personne où la ravissante s’adresse directement à la caméra pour nous faire part de son tumultueux parcours. Les différentes scènes de sexe qui ponctue cette aventure ne sont guère exceptionnelles mais dégage une ambiance légère et amusante. Comme cette séquence se déroulant chez le gouverneur Ryan où l’homme politique besogne la demoiselle aux abords de sa piscine. Il s’agit-là d’une des meilleures scènes du film car elle propose quelques plans assez surprenants, comme cette sodomie aquatique filmée en contre-plongée où le partenaire sexuel éjacule sous l’eau, sa semence se dispersant comme de petites méduses… Une belle entrée en matière pour Miss Cousteau dont elle doit son pseudonyme à son attrait pour l’amour en milieu aquatique.

Cette charmante jeune femme aux formes pneumatiques, Deborah Clearbranch de son vrai nom, multiplie ici les aventures dans différents milieux et joue la nunuche à merveille. Dans ce film, elle fait quelques belles rencontres, notamment avec la blonde Serena et surtout John Holmes et son « rondin » de 35 cm que les deux actrices se partageront ensemble. Tout ceci est donc plutôt sympathique. Il y a de belles scènes de saphisme, dont l’une d’elle permet à Desiree de se venger de sa patronne en la pénétrant avec un godemiché à l’intérieur d’une boutique de mode. Le film se termine avec une scène d’orgie assez banale où l’on retiendra principalement la présence d’un acteur revêtu d’une tenue sado-maso qui se fait littéralement bouffer le sexe par une véritable bombe sexuelle à gros seins pendant que Desiree se fait gentiment lécher la chatte sur un canapé.

INSIDE DESIREE COUSTEAU n’est pas un film X inoubliable mais sa légèreté de ton et le charme naturelle de sa comédienne principale en font un divertissement plutôt agréable à suivre…





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter