mercredi 28 juillet 2010

MINI-SKIRT GANG

MINI-SKIRT GANG (Feng Kuang Da Ben Zei) de Chi Lu (1974)

Il s'agit là d'une production tirée du célèbre studio Shaw Brothers, grand représentant du cinéma d'arts martiaux et d'artistes reconnus comme Gordon Liu ou Ti Lung. Ce film asiatique a surtout une grande particularité : celui de mettre en scène, dans le rôle principal, une vedette assez spéciale prénommée Birte Tove. Cette comédienne est une star qui vient du Danemark et qui s'est spécialisée dans les longs-métrages érotiques. A l'époque, la Shaw Brothers lui a offert un contrat pour trois films tournés à Hong-Kong : le complètement barge CAMP D'AMOUR POUR CHIENS JAUNES (Nu Ji Zhong Ying) de Chih-Hung Kuei (1973), SEXY GIRLS OF DENMARK (Dan Ma Jiao Wa) de Chi Lu (1973) et ce fameux MINI-SKIRT GANG qui sera tourné l'année suivante par le même réalisateur. La rareté de ce long-métrage est tel qu'il est uniquement disponible en DVD dans une édition scandinave qui ne comporte ni sous-titres anglais ni version doublée. Il est donc ardu de pouvoir découvrir ce film si on ne parle pas le cantonais ou que l'on ne puisse comprendre les sous-titres danois. Néanmoins, même sans comprendre les dialogues du film, cet objet filmique très étrange mérite toute l'attention qu'il peut recevoir par tous les amateurs de curiosités hong-kongaises.


MINI-SKIRT GANG est un long-métrage qui jongle avec plusieurs genres : celui de la comédie, de l'érotisme, du kung-fu et du film de pickpockets. On retrouve tous ces divers éléments dans une histoire certes guère palpitante et plutôt platement mise en scène, mais elle se targue néanmoins d'aligner de nombreuses péripéties sur un peu plus de 90 minutes... On y suit un gang de jeunes femmes qui passent leur temps dans les quartiers touristiques de Hong-Kong afin d'y trouver des victimes à détrousser. Attirées par l'argent, elles développent des techniques astucieuses pour dérober les portes monnaies à l'insu de leurs proies. Ces belles voleuses ne mettent pas bien longtemps avant d'être repérer par toute une série de personnages masculins très grotesques. Sorte de "Laurel & Hardy" asiatiques, les hommes en sont réduits à être de grands naïfs pas bien réveillés qu'il est aisé d'humilier. Il s'agit ici du ressort comique du film où l'humour est au ras des pâquerettes; combinant des gesticulations excessives & grimaces à outrance ainsi que des blagues à caractère sexuel plutôt bon enfant comme simuler une castration avec une grosse cisaille à buissons!

Pour ce qui est de l'action, les séquences de kung-fu ne peuvent bien entendu pas rivaliser avec l'efficacité des meilleurs films de Chia-Liang Lu (LA 36EME CHAMBRE DE SHAOLIN). Ici, les combats sont très sommaires et se résument souvent à des postures très exagérées qui caricaturent cet art martial. Mais il s'agit avant tout d'y injecter une bonne dose d'humour tout en cassant la figure à la gente masculine qui ne mérite rien de mieux au vu de leurs réactions souvent disproportionnées et imbéciles. Cette approche donne un côté très rafraîchissant au long-métrage de Chi Lu qui est à prendre comme une grosse plaisanterie. D'un autre côté, MINI-SKIRT GANG est surtout un bel écrin visuel pour ses comédiennes qui sont forcément à se damner. Le réalisateur les magnifie complètement, tout d'abord dans des tenues extravagantes et très colorées avant de les déshabiller avec style... Que ce soit en bikinis ou toutes nues sous la douche, on trouve toujours moyen de mettre en évidence la plastique parfaite de ces créatures de rêves. Et au film d'aligner de petits morceaux de bravoure érotiques assez réussis, à la fois drôles et coquins.


Si le film est un délice pour le regard, son scénario est malheureusement beaucoup trop linéaire et sans surprises pour ne pas lasser au bout d'un moment.... Ce qui pourrait provoquer des bâillements intempestifs chez le potentiel spectateur. Spécialement en ce qui concerne la deuxième partie du film où l'on suit, chacun à leur tour, les voleuses dans des chambres d'hôtels où elles s'échinent à plumer l'homme qui est tombé sous leur(s) charme(s). Les situations sont souvent bêtes, répétitives et ridicules mais c'est apparemment voulu comme tel. L'ensemble dégage un aspect très "sketch comique" qui n'est pas forcément du meilleur goût mais qu'est-ce que l'on ne donnerait pas pour que ces belles demoiselles dévoilent leur plastique? Heureusement, dans sa dernière partie, MINI-SKIRT GANG devient un peu plus nerveux avec une bonne dose d'action. C'est à ce moment-là qu'il gagne en énergie et devient à nouveau très cool à suivre avec ces quelques combats et figures bien délirantes où le casting féminin démontre que leurs belles gambettes ne servent pas qu'à séduire le beau mâle!

Loin d'être une complète réussite, ce film qui peut être étiqueté comme "comédie érotique d'action avec des pickpockets" (Ouf!) est assez réjouissante à voir. Le ton et le rythme très particulier est assez représentatif de l'originalité des films hong-kongais qui mixent les genres pour aboutir à un maelström d'images souvent délectables et loufoques... En particulier si vous êtes sensible à l'esthétique des années 70 où chaque décors et costumes sont absolument fantastiques, comme dans une grande bande dessinée flashy, souvent absurde, quelquefois déjantée et toujours sexy; sans une once de vulgarité. En ce sens, c'est un vrai régal! Sacrée découverte!


Voici, ci-dessous, la belle couverture de l'édition DVD directement en provenance du Danemark où le film porte le titre BIKINI BANDEN! Piste audio originale : Cantonais / Sous-titres : Danois, norvégien, suédois et finnois

2 commentaires:

  1. Salut connais tu autre édition DVD alternative avec sous titres anglais STP?

    RépondreSupprimer
  2. Je crois bien que cette édition est la seule qui existe jusqu'à présent. Mais, franchement, le film n'est pas très compliqué à suivre sans sous-titre. Le scénario est assez basique et il n'y a pas de longues conversations qui parsèment celui-ci. Du coup,tu arrives à apprécier l'action, l'humour crétin et tout le côté sexy du long-métrage sans aucun problème. :)

    RépondreSupprimer

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter