dimanche 6 juin 2010

JOLIES TENEBRES

JOLIES TENEBRES de Kerascoet & Vehlmann

Voici une bande dessinée très particulière. Débutant par un charmant goûter entre deux personnages baignant dans une ambiance "rose bonbon", tout ceci est très rapidement interrompu par une inondation gluante... Que se passe-t'il donc? Les personnages de cette histoire sont en réalité les petits habitants (grands de quelques centimètres) d’un cadavre d'une petite fille pourrissant dans les bois. Ne vous fier donc pas aux dessins doux et aux couleurs tendres de cette bande dessinée, ceci est un récit sombre et troublant, qui mélange candeur et cruauté. Une sorte de variation dessinée du roman SA MAJESTE DES MOUCHES. Il s'agit d'une oeuvre qui ne ressemble à aucune autre. Un récit entre rêve et cauchemar où rien n'est véritablement expliqué et sans conclusion, ce qui pourrait être désarçonnant pour certaines personnes. JOLIES TENEBRES tire donc plus vers une ambiance onirique doublé d'un détachement terrifiant vis-à-vis de ses protagonistes. Ici, on vit et on meurt très rapidement, c'est d'une brutalité extrême, effectué dans un esprit bien tordu car l'ensemble pastel se réclame aussi d'une poésie à la fois lyrique et décalée... Un album surprenant, à la fois choquant et envoûtant, une bande dessinée rare qui marque durablement l'esprit. Un chef-d'oeuvre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter