lundi 7 juin 2010

ESCAPADE FATALE

ESCAPADE FATALE (A Perfect Getaway) de David Twohy (2009)

Lors de leur lune de miel à Hawaï, un couple croise le chemin de deux dangereux randonneurs...

Avant de s'atteler à une nouvelle suite aux aventures spatiales de Vin Diesel dans la saga des CHRONIQUES DE RIDDICK, David Twohy s'offre des vacances en tournant un petit thriller à Hawaï. Au vu de son scénario très classique, on pourrait penser que l'on a affaire à une histoire très standardisée, respectant les clichés les plus éculées de ce genre de films. Et pourtant c'est loin d'être le cas, car le réalisateur s'échine à vouloir les détourner à tout prix, parfois au mépris d'une certaine cohérence scénaristique. On pense un peu à SEXCRIMES de John McNaughton (1998), et ses divers retournements de situations parfois bien improbables. Mais ici l'ensemble est emballé avec une réelle efficacité qu'on lui pardonne aisément ces incohérences qui ne sont pas bien gênantes pour apprécier le résultat final.

Dans le rôle du couple de jeunes mariées, on trouve la jolie Milla Jovovich et Steve Zahn, ce qui est assez surprenant vu que l'acteur est davantage abonné aux comédies gentillettes qu'aux films plus violents. D'ailleurs, le comédien est difficilement crédible à l'écran, tant son allure ne reflète pas vraiment son personnage. Mais c'est sans doute un choix complètement conscient de la part du metteur en scène, voulant casser encore plus le moule de ce genre de rôle finalement assez classique. On appréciera davantage la performance, tout aussi physique, de Timothy Olyphant qui est absolument savoureux en ancien dur à cuir des Forces Spéciales. Sa copine, interprété par Kiele Sanchez, est elle-même déjà une habituée des îles paradisiaques vu qu'elle sortait à peine de la série LOST. Avec tout ce beau monde, en plus d'un autre couple un peu louche qui traîne dans les environs, David Twohy a de quoi ménager un bon suspens sur plus de la moitié de son intrigue. Le spectateur se demandant constamment qui semble être le véritable couple de tueurs, chacun d'eux se montrant à fréquences régulières de plus en plus bizarres... Le réalisateur arrivant ainsi à entretenir une vraie tension entre eux, avant des révélations surprenantes qui ouvre les hostilités et transforme cette aventure dans des décors chatoyants en petit "survival" sauvage et violent. Mais avant cela, on nous offre un long flash-back explicatif très esthétique; dans un noir/blanc qui vire au gris-bleu, magnifique; où durant 10 minutes les zones d'ombres de tous les personnages impliqués nous sont dévoilés. Une manière, un peu plus originale que d'habitude, de présenter les tenants et aboutissants d'une intrigue plus alambiquée qu'elle n'y paraît!

Dans sa dernière partie, la mise en scène s'emballe, le réalisateur s'offrant quelques petits délires visuels, comme cette course poursuite dans la jungle filmée dans un "split-screen" au montage de fou furieux. Twohy s'éclate bien aussi à démontrer son habileté à filmer quelques belles scènes de violence graphique qui font bien mal, avec de petites touches d'humour noir, avant de conclure son histoire dans le sang et les larmes. On est quand même assez surpris que le personnage de Milla Jovovich, souvent présente dans de nombreux films d'action, ne se démêne pas plus, physiquement parlant, à l'écran. Il faut dire que les séquences de luttes sont majoritairement entre hommes. Mais on a tout de même droit à une belle bagarre féminine au sommet d'une falaise. Assez vertigineux. Si ce long-métrage ne révolutionne pas le thriller, ESCAPADE FATALE offre une plaisante variation sur le thème des vacances qui tournent au cauchemar, également bien aidé par des paysages naturels de toute beauté.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter