mardi 13 avril 2010

REVENGE IN THE TIGER CAGE

REVENGE IN THE TIGER CAGE (Yeosu 407ho 2) de Sang-ok Shin (1976)

Un film de prisons de femmes ("Women In Prison" - WIP) assez rare en provenance de Taïwan. Le Japon a conquis la Chine juste avant le début de la Deuxième Guerre mondiale. Des femmes chinoises sont capturées et placées dans un camp de concentration où elles sont torturées et humiliées. Deux prisonnières s'échappent mais sont rapidement reprises par les gardiens qui les transfèrent dans une nouvelle prison où elles doivent faire face au cruel chef des gardiens. Faussement accusées au bénéfice du tyran qui règne sur les lieux, les captives vont essayer par tous les moyens de s'évader et de se venger de leur tortionnaire...

C'est vraiment très étrange de découvrir un fim asiatique doublé en allemand et sous-titré anglais. Apparemment, la rareté de l'oeuvre est telle qu'elle est aujourd'hui uniquement visible dans cette version. Il existe toutefois deux montages différents du film, dont l'un d'eux est censuré de presque 10 minutes. La copie la plus complète doit durer 97 minutes. Dans la plus grande tradition du genre, REVENGE IN THE TIGER CAGE accumule les passages obligés et ne renouvelle pas sa formule gagnante. Même avec son quota de tortures, humiliations, nudité et bref instant de lesbianisme, cette oeuvre taïwanaise est quand même assez timorée dans ses séquences d'exploitation pures, le genre ayant offert des films bien plus rudes et forts dans le domaine. L'interprétation générale de la distribution n'étant pas non plus son point fort, le long-métrage manque aussi singulièrement de nerf et tension pour être réellement captivant mais il y suffisamment de moments chocs pour y trouver son compte. De plus, la qualité visuelle de la copie du film de Sang-ok Shin est tellement abîmée et granuleuse qu'elle dégage un petit côté "grindhouse" qui lui donne un cachet d'autant plus appréciable. Allez savoir si cette histoire aurait une ambiance aussi glauque avec une image plus propre et nette.

Le long-métrage possède ces moments forts dont quelques séquences anthologiques comme celle de l'incendie des bâtiments carcéraux où il semblerait que le cinéaste ait vraiment bouté le feu à ses décors et mis en danger ses comédiennes. Réaliste, même parfois spectaculaire et prenant, il s'agit sans aucun doute du meilleur moment du film. Dans un registre beaucoup plus loufoque, il me faut signaler la course poursuite finale à bord d'un wagonnet sur une ligne ferroviaire entre les évadés et les gardiens de la prison. Cette scène d'action très particulière mérite le coup d'oeil car étant quelque chose que l'on ne voit pas tous les jours dans une oeuvre cinématographique. Il y a aussi une tentative de noyer des prisonnières dans une cage souterraine, quelques explosions par-ci, par-là; des chiens éventrés et même quelques cascades très réussies avec des véhicules militaires. Décidément, on ne s'ennuie pas devant REVENGE IN THE TIGER CAGE! Loin d'être un des meilleurs crûs parmi les "WIP", cette oeuvre taïwanaise contentera aisément les adeptes des curiosités exotiques du cinéma d'exploitation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter