jeudi 29 avril 2010

PAHELI

PAHELI de Amol Palekar (2005)

Lachchi et Kishan viennent de se marier et font route vers la maison familiale de Kishan. En chemin, ils s’arrêtent dans un étrange village du Rajasthan où une communauté de fantômes les observent discrètement. L’un d’eux, séduit par la beauté de Lachchi, tombe éperdument amoureux. Le mariage se déroule comme prévu, mais au cours de la nuit de noces, Kishan révèle à Lachchi son intention de se plier à la volonté de son père et de partir au loin pendant cinq ans, pour faire fortune. Kishan part, insensible à la détresse de Lachchi qui rêvait d’une autre vie une fois mariée. Après avoir appris cela, le fantôme, toujours épris de Lachchi, prend les traits de Kishan et se fait accepter par la jeune femme délaissée. Il lui révèle sa véritable identité, tout en prenant soin de la dissimuler à la famille de Kishan.

Quelques années plus tard, le vrai Kishan réapparaît. Face à deux êtres parfaitement identiques, la propre famille de Kishan est incapable de démasquer l’usurpateur. Elle se tourne alors vers un vieux berger mystique qui prétend pouvoir résoudre cette énigme...

"Ghost Story" indienne aux visuels somptueux, le film est un régal pour les yeux. Décors et costumes scintillent de couleurs éblouissantes. Les auteurs de PAHELI ont posé une touche visuelle très chatoyante et séduisante. Ce n'est malheureusement pas le cas du scénario qui manque d'une certaine ampleur émotionnelle. L'histoire réserve peu de surprises et les comédiens peinent à nous emporter dans une tourmente mélodramatique qui a bien du mal à décoller... tout comme les différentes chorégraphies qui restent finalement assez conventionnelles. Si elles sont toutes très belles à regarder, on n'y trouve aucun souffle romanesque dû à leur brièveté. Tout ceci semble un petit peu bâclé (les effets spéciaux : Aïe aïe aïe!) et parfois vire même un peu dans le ridicule (la course de chameaux!). C'est d'ailleurs assez dommage car le concept était intéressant mais, en l'état, de loin pas convaincant. On se consolera avec la présence toujours appréciable de Shahrukh Khan, qui est très drôle en moustachu. Une petite déception...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter