vendredi 30 avril 2010

LA FIEVRE DU SAMEDI SOIR

LA FIEVRE DU SAMEDI SOIR (Saturday Night Fever) de John Badham (1977)

Tony est le roi du "2001", dancing où il se retrouve avec toute sa bande. Annette est amoureuse de lui mais il n'a d'yeux que pour la belle Stephanie qui danse comme elle respire. Parallèlement, Tony, d'origine italienne, est encore sous l'autorité de sa famille qui ne cesse de le comparer à son serieux grand frère devenu prêtre...

Un des films de chevet de mon adolescence. J'ai eu la chance de revoir ce film au cinéma, lors d'un voyage à San Francisco il y a quelques années et c'était assez hallucinant de voir combien les gens riaient dans la salle. Travolta avec son immense sèche-cheveux! C'est vrai que le film est très ancré dans son époque et que tout ceci semble ringard/kitsch aujourd'hui! Néanmoins, le film garde toujours sa force, notamment grâce à ses personnages particulièrement bien écrits et interprétés. Les relations entre eux fonctionnent parfaitement et on peut même être touché par leurs destins. Effectivement, le film est de loin pas une comédie, c'est une sorte de constat de la jeunesse de l'époque, pas brillante et plutôt assez paumée... Même la jeune femme branchée qui travaille à Manhattan, et dont s'éprend le personnage principal, ne sait pas trop ce qu'elle se veut et se révèle aussi perdue que les autres!


Et de voir ces gens sans avenir radieux se retrouver pour "briller" en discothèque, il y a quelque chose d'assez pathétique et également touchant à les voir comme ça... Outre ses comédiens, l'atout majeur du film est bien entendu ses séquences dansées, et c'est l'occasion pour John Travolta d'y être très à son affaire! Il est fabuleux sur le dancefloor. Il paraîtrait que Patrick Swayze aurait servi de doublure pour l'acteur sur certaines scènes de danse. Je me demande bien où car cela ne se remarque pas. Donc l'illusion est parfaite!

Le film dégage à la fois un sentiment de mélancolie très fort de même qu'une euphorie jubilatoire grâce à sa bande son, notamment les très belles chansons des Bee Gees. Un support musical exemplaire qui donne une pêche incroyable aux séquences de boîte de nuit, particulièrement celle où Travolta face son show devant une audience totalement conquise! Et puis, son duo avec Karen Lynn Gorney (sur "More Than A Woman") est tout simplement superbe et représente une belle évolution pour ce couple à l'écran. A mesure que les années passent , je garde toujours une affection particulière pour ce film et ses "héros". Je ne m'en lasse pas. "How Deep Is Your Love"...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter