jeudi 8 avril 2010

LA CHOSE SURGIT DES TENEBRES

LA CHOSE SURGIT DES TENEBRES (The Deadly Mantis) de Nathan Juran (1957)

En antarctique, un iceberg se brise, libérant ainsi une mante religieuse géante, prisonnière depuis la préhistoire. Après avoir attaqué un camp militaire, l’insecte prend la direction des villes de New York et Washington. Un paléontologue va se joindre à l’armée pour tenter de stopper le monstre...

Une petite série B est très efficace. Contrairement à d'autres films de monstres qui entretiennent le mystère autour de leur créature, ne dévoilant l'attraction qui fait le titre du film que durant la dernière bobine, avec LA CHOSE SURGIT DES TENEBRES le réalisateur Nathan Juran ne tarde pas trop à nous montrer cette mante religieuse géante. Ce long-métrage aligne donc à bon rythme de nombreux morceaux de bravoure, où la méchante bêbête détruit tout ce qu’elle peut avant qu’elle ne soit anéantie par l’armée épaulée par l’aide de quelques scientifiques.

LA CHOSE SURGIT DES TENEBRES est donc un divertissement assez chouette qui accumule un nombre assez conséquent de "stock shots" et se donne un aspect assez documentaire pour valider l'existence de son monstre. Les personnages de l'intrigue reste toujours aussi classiques qu'à l'accoutumée, que cela soit le scientifique ou celui de l'assistante qui l'accompagne, sans parler des acolytes de l'armée américaine qui viennent les épauler pour prévenir les catastrophes à venir.

Au niveau des effets spéciaux, ceux-ci restent encore très corrects malgré leurs côtés parfois assez cheap mais Nathan Juran compose des plans souvent superbes et assez gonflés, dévoilant même sa mante religieuse en intégralité durant lesquels on peut la voir voler à plusieurs reprises. Au final, un très sympathique "monster movie" des studios Universal. Tout à fait recommandable pour les amateurs!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter