mercredi 28 avril 2010

EBOLA SYNDROME

EBOLA SYNDROME (Yi Boh Laai Beng Duk) de Herman Yau (1996)

Kai, un employé de restaurant vivant et travaillant à Hong Kong, se voit obligé de fuir en Afrique du Sud après avoir couché avec la femme de son patron. Là-bas, il retrouve du travail dans un restaurant mais est exploité par ses nouveaux employeurs qui le savent en fuite. D'une nature violente Kai viole une femme dans un village africain et contracte le virus Ebola. Son patron et sa femme apprennent l'existence de sa maladie, il les tue et les utilise comme "hamburger" servis à la clientèle, répandant par là-même le virus. Kai décide de rentrer à Hong Kong, bientôt le virus Ebola se diffuse autour de lui et dans la ville...

Ce film est certainement l'une des oeuvres les plus barrées de l'histoire du cinéma. Certainement la plus célèbre oeuvre des "Catégorie III". Excessif, violent, sexuel, extrême.. Les superlatifs manquent pour qualifier ce long-métrage complètement fou qui se permet absolument tout. L'occasion pour le génial Anthony Wong de composer un personnage de taré totalement inoubliable. Il y est fabuleux! Encore à notre époque, le film garde intact son côté subversif et choquant, bien qu'il soit aussi très drôle dans ses excès. Je pense qu'aujourd'hui un film pareil n'arriverait plus à se faire tant il brasse un sombre portrait de la nature humaine, présentant certainement l'une des plus belles ordures que l'on ait vu sur un écran de cinéma, et sans aucune concession. Une date pour le genre, et sans doute avec le temps, pour l'Histoire du Cinéma. Incontournable!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter