mardi 6 avril 2010

CHLOE

CHLOE de Atom Egoyan (2009)

Une femme pensant que son mari est infidèle décide d'embaucher une escort girl afin de prendre son époux en flagrant délit d'adultère...

Le nouveau film d'Atom Egoyan est le remake du film de Anne Fontaine sorti en 2003 : NATHALIE... avec Fanny Ardant, Emmanuelle Béart et Gérard Depardieu. Le réalisateur se sert ici de son sujet pour nous présenter une histoire d'amour inhabituelle. Tout commence par des soupçons d'adultère qui font se rencontrer la supposée femme trahie (Julianne Moore) à une call-girl de luxe (Amanda Seyfried) qui loue ses charmes à des clients fortunés. Tout le long-métrage tourne autour de cette amitié particulière qui lie ses deux femmes. Forcément, il y a quelque chose qui cloche chez cette jeune femme qui s'immisce dans la vie bien établie d'un "vieux" couple. On pense forcément à une nouvelle variation de la maîtresse psychopathe à la LIAISON FATALE, mais CHLOE se révèle bien plus subtil qu'un simple thriller horrifique.

Egoyan dissèque les sentiments amoureux, que ce soit la relation entre l'époux et sa femme, sa maîtresse mais également les relations charnelles du jeune fils du couple. CHLOE baigne donc constamment dans une atmosphère érotique, convoquant des sensations de prime abord distillées à travers les mots; la supposée maîtresse racontant en détails ses rencontres avec le mari; avant d'afficher une imagerie d'une sensualité plus prononcée à mesure que l'amitié entre les deux femmes se renforce. A ce titre, le travail des comédiennes est absolument remarquable, les 2 actrices se dévoilant dans de magnifiques séquences à l'écran. Une passion qui se met en place de manière délicate pour se libérer dans un instant de cinéma d'une beauté incandescente inoubliable. On connaissait le talent de Julianne Moore pour se dénuder à l'écran (à apprécier dans BOOGIE NIGHTS ou encore la séquence de "full frontal" dans le SHORT CUTS de Robert Altman) mais c'est surtout la jeune Amanda Seyfried qui se montre très à son avantage dans des scènes réellement très excitantes. Elle y est sublime. Rien que son regard est déjà une invitation à l'extase. Son monologue sur lequel débute cette histoire, et qui nous explique les enjeux de "métier", donne tout de suite le ton. Cette ivresse des sens est également communiquée par l'envoûtante composition musicale que Michael Danna a écrit pour le film. Tout se met en place pour être sous le charme de cette intriguante blonde nommée Chloé.

A mesure que les personnages dévoilent leur réelle personnalité, CHLOE révèle une histoire des sentiments insoupçonnés, belle et tragique. A voir comment les sentiments amoureux naissent et évoluent, de manière spontanée ou encore avec le concours volontaire ou non de notre entourage. Le réalisateur se pose ici avec une aisance déconcertante en véritable chef d'orchestre d'une superbe valse d'amour. Même si son récit se termine peut-être de manière un peu trop abrupte, mais c'est tout à son honneur de ne pas trop s'appuyer sur sa dramaturgie, il en découle un récit intense qui se clôt sur un dernier plan magnifique, dans un silence de circonstance et plein de sens. Beau.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter