samedi 13 mars 2010

LE SADIQUE BARON VON KLAUS

LE SADIQUE BARON VON KLAUS (La Mano De Uno Hombre Muerto) de Jess Franco (1962)

Dans les Alpes autrichiennes, un petit village a connu une vague de crimes atroces commis par le Baron Von Klaus. Cinquante ans plus tard, le cauchemar recommence alors que l’on découvre les cadavres de deux jeunes femmes. Les soupçons se portent vers l’actuel baron...

LE SADIQUE BARON VON KLAUS possède les mêmes qualités et saveurs que L'HORRIBLE DOCTEUR ORLOFF, tournée la même année : superbe utilisation du Cinémascopre dans un noir/blanc de toute beauté, mise en scène soignée et musique jazzy raffinée. L'ambiance se rapproche des premiers gialli de Mario Bava, le dépassant même d'une courte période. Le réalisateur utilise à nouveau certains décors de son précédent film. Si Jess Franco ne réitère pas le miracle cinématographique que fut ORLOFF, son SADIQUE BARON VON KLAUS est une belle exploration d'un univers gothique à souhait, porté par la présence monolithique d'un excellent Howard Vernon (que l'on connaîtra nettement plus excentrique par la suite!). Le réalisateur développe aussi un érotisme qui, s'il paraît forcément chaste à nos yeux aujourd'hui, est assez audacieux car toujours teinté d'une pointe de sadomasochisme.

Si le film comporte quelques longueurs et un manque flagrant de suspense (on devine assez rapidement qui est le tueur), Franco récompense notre patience par un dernier acte superbe en tout point d'où se dégage un lyrisme morbide qui achève de donner à son spectacle une note macabre du meilleur goût. La version française du film est néanmoins amputée de sa séquence de pré-générique où l'on voit une main gantée de noir tuer deux jeunes femmes faisant du camping au bord d'une rivière. Il manque également une scène sadomasochiste où Hugo Blanco torture Gogò Rojo en lui donnant des coups de fouets avant de la suspendre à un crochet et lui brûler la peau au fer rouge!

Le film ayant été tourné en espagnol, c'est assez dommage de ne pas pouvoir profiter de la version originale. Si le doublage est tout à fait correct, on regrette tout de même que la chanson dans le bar ait été traduite. Celle-ci est absolument abominable en VF, elle ne correspond absolument plus avec les mouvements de la bouche de l'actrice qui l'interprète.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter