vendredi 5 mars 2010

LA CHAMBRE DES HORREURS

LA CHAMBRE DES HORREURS (Chamber Of Horrors) de Hy Averback (1966)

Jason Cravatte, appelé le "Boucher de Baltimore" est un meurtrier sanguinaire qui fit trembler la population et mit la police en échec. Après avoir étranglé sa fiancée et obligé un prêtre à les marier, Jason s'enfuit mais, grâce à une dénonciation, il est arrêté. Il réussira à s'échapper en se mutilant cruellement, se coupant une main qu'il remplacera plus tard par un crochet. Jason décide alors d'aller châtier ceux qui l'on vendu à la police. Beaucoup vont regretter de croiser son chemin...

Un petit bijou de film. Avec son ambiance digne d'un "Hammer Film", sa somptueuse photographie, sa mise en scène tout en subtilité et son tueur charismatique, LA CHAMBRE DES HORREURS et un pur délice de film fantastique. Le réalisateur est très habile, maniant avec goût l'horreur et un humour anglais décidement très noir, notamment grâce à son duo de d'investigateurs qui rappelle Sherlock Holmes et son collègue Watson. Warner Bros, le distributeur du film, usera même d'un petit gadget promotionnel pour rendre l'expérience encore plus sensationnelle : un système audiovisuel constitué de flashes et de sons inquiétants préviendra le spectateur sensible avant chaque séquences "violentes" que des images "choquantes" vont l'assaillir...et pourra, selon son propre degré de terreur, se cacher les yeux ou non. Un gimmick rigolo, sans réels conséquences sur le cours de l'histoire, si ce n'est une petite appréhension devant les scènes "effrayantes". Je vous rassure, il n'y a rien de si terrible à voir qui pourrait provoquer l'évanouissement. On se croirait presque à l'époque des "gadgets" de William Castle où, pour animer les séances de cinéma de quartier, le fameux réalisateur usait de bien des stratagèmes pour faire réagir son audience.

Il reste que le film n'a pas besoin de ce "gadget" pour exister car c'est un film fantastique de très haute tenue, avec des comédiens formidables (et la belle Laura Devon), un scénario efficace et une esthétique qui flatte le regard (on pense beaucoup à LA MAISON DE CIRE). Coup de coeur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter