jeudi 4 mars 2010

ASSAULT! JACK THE RIPPER

ASSAULT! JACK THE RIPPER (Bôkô Kirisaki Jakku) de Yasuharu Hasebe (1976)

Un "roman porno" plein de sexe et de violence. Deux employés d'un restaurant, une jeune serveuse et un maître pâtissier, découvrent ensemble que la vision du sang et de la mort leur sert d'aphrodisiaques mutuels pour pimenter leur relation. Ca ne tarde pas à dégénérer dans une escalade sans fin de meurtres et de mutilations...

Ce film de Yasuharu Hasebe, qui a déjà officié sur la série STRAY CAT ROCK et celle des SCORPION avec Meiko Kaji, nous sert ici un univers qui doit autant à Jack l'Eventreur qu'au "pink film" comme la Nikkatsu nous en servait à la pelle durant les glorieuses 70's. Ici, il mixe l'ensemble avec un propos plutôt agressif sur une certaine forme de plaisir à travers la violence et qui mènerait au sexe le plus jouissif qui soit. Graphiquement très explicite, le film de Hasebe est une petite merveille de mise en scène "pop" soutenu par une délicieuse bande sonore aux accents très jazzy.

L'interprétation n'est pas en reste avec son couple plutôt bien joué par ses deux interprètes. Il s'y dégage un réel malaise qui est parfaitement bien retranscrit, sans exagérations. Les séquences de meurtres sont bien présentes sans toutefois succomber dans une veine de pure exploitation totalement gratuite. Les actrices s'affichent sans complexe, subissant des outrages intenses et finement mis en scène. C'est toute la force du propos du réalisateur qui s'en trouve renforcé. Malgré le temps qui passent et le poids des années qui rendraient presque le sujet "banal", ASSAULT! JACK THE RIPPER est toujours un petit classique d'un genre et d'une époque révolue où la Nikkatsu produisait de savants dosages cinématographiques, entre pur spectacle et réflexions.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter