jeudi 25 février 2010

SICK NURSES

SICK NURSES (Suay Laak Sai) de Piraphan Laoyont & Thodsapol Siriwiwat (2007)

Un médecin bien sous tous les rapports et ses sept infirmières plus belles les unes que les autres mènent en fait des actions pas très légales : ils revendent des cadavres de patients morts. Toutes folles du corps du docteur blasé, les batifolages virent au drame le jour où les infirmières vont tuer l’une d’entre elles par accès de jalousie. Préservant son corps pour le revendre, toute la joyeuse communauté sera finalement « visitée » par le fantôme revanchard de la défunte.

Un film d'horreur thaïlandais! Attendez, ne partez pas en courant... Celui-ci est de loin pas ennuyeux, spécialement si vous êtes amateur de jolies petites pépées sexy! Le scénario est tout dans le pitch ci-dessus. Rien de plus... ou presque. Car ce film n'a pas vraiment d'histoire, plutôt juste des idées de mises en scène et une esthétique léchée, proche du vidéoclip. Le long-métrage adopte une structure non linéaire, à grand renforts de flash-backs et autres distorsions du temps, si bien que la plupart du temps on ne se situe pas bien à quel moment correspond les séquences si on essaie de les remettre dans un certain ordre chronologique. Mais, au fond, qui s'en soucie? SICK NURSES ressemble plus à un exercice de style, certes vain mais visuellement assez flamboyant. L'équipe technique s'est défoncée pour soigner ses cadrages aux couleurs giallesques et offre au film une ambiance de cauchemar de la première à la dernière image. Et ce mauvais rêve en pellicule s'imprime sur les rétines de manière chatoyante car les fameuses infirmières du titre sont 7 jeunes femmes plutôt assez jolies et... heu... très très sexy. A la manière thaïlandaise, cela dit. Comme un porno soft, en fait, et sans vulgarité. Bien entendu, le film reste toujours très chaste mais dégage un puissant érotisme qui rend cette histoire à la plastique très coquine assez plaisante à suivre. Les images du film sont de grande qualité, les maquillages et costumes des protagonistes sont toujours bien étudiés, et cela sur tout les angles. SICK NURSES se permet ainsi de véritables petits délires visuels, sans réels sens mais hautement jouissifs, comme cette jeune femme qui prend une douche toute habillée ou bien encore une infirmière qui se fait un cocktail peu ragoûtant pour se faire vomir dans un sachet en plastique!


Le scénario tient dans un dé à coudre et se résume à une suite ininterrompue de scènes horrifico-sexy pratiquement sans aucun dialogue si ce n'est des cris, hurlements et autres gémissements. On réserve néanmoins quelques petites surprises vers la fin, avec quelques déviances sexuelles bienvenues qui en dit long sur les rapports hommes/femmes en Thaïlande! En plus d'être très soignée visuellement, SICK NURSES ne ménage pas ses séquences gores qui sont toutes de grands moments d'horreur, avec forcément de gros geysers de sang, des mutilations violentes et autres sévices bien douloureux parfois décrit avec un humour tordu typiquement thaïlandais qui donnent une note légèrement décalée à l'ensemble. On apprécie l'originalité des mises à mort, toutes très réussies même si parfois le montage hâché, très clip vidéo empêche de les savourer pleinement comme on le voudrait. Heureusement, le film évite les effets "accélérés" ou les ralentis typiques de ce genre de production pour une mise en scène assez délectable pour qui aime les images savamment composées et très colorées en dépit du bon sens. Probablement la production horrifique la plus osée et sexy sorti en Thaïlande, SICK NURSES est un petit plaisir coupable qui régale les yeux, gros fantasme pelliculé pour qui sait déguster ses belles images d'infirmières en lingerie sexy qui déambulent dans des couloirs teintés de spotlights bleus, rouges ou verts. Durant près de 80 minutes, ce film dévoile l'horreur thaïlandaise "à la GRUDGE" d'une manière sexuellement inédite et totalement jubilatoire. Coup de coeur!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter