lundi 1 février 2010

NIGHTS IN RODANTHE

NIGHTS IN RODANTHE de George C. Wolfe (2008)

Un docteur part se réconciler avec son fils. Sur la route en direction de la Caroline du Nord, il noue une relation avec une femme malheureuse dans sa vie conjuguale...

Diane Lane et Richard Gere réunit à nouveau à l'écran après INFIDELE d'Adrian Lyne. Toujours pour un mélodrame mais cette fois-ci avec plus de romantisme à la base. L'alchimie entre les deux comédiens fonctionnent très bien et c'est toujours un vrai plaisir de voir la sublime Diane Lane dans un film. Cette histoire sentimentale où l'on finira par verser quelques larmes est très classique et sans surprises dans son déroulement. Pourtant, on s'attache facilement aux personnages, spécialement à celui de Diane Lane qui interprète une mère dévouée qui essaie de reprendre le fil de sa vie après que son mari, qui l'avait quittée pour une autre, souhaite maintenant revenir vivre avec elle. Mais c'est sans compter sur l'arrivée du beau Richard Gere, dans le rôle du séduisant médecin au passé trouble qui viendra bouleverser sa vie...

NIGHTS IN RODANTHE installe son intrigue amoureuse dans un décor romanesque à souhait : aux abords de la mer, dans une vieille bâtisse aux volets bleues qui a été transformée en hôtel. Le film se focalise sur la rencontre de ses deux personnages un peu malmenés par la vie et le torrent de leur passion s'affirmera lors d'une impressionnante séquence d'ouragan qui fait rage non loin de leur lieu de résidence.



Romance "cinquantenaire", c'est un joli film plein d'espoir à la photographie soignée où Diane Lane et Richard Gere joue les amants passionnés rattrapé par un destin cruel qui s'abat sur eux. Dans les seconds rôles, on retrouve quelques visages connus comme Scott Glenn (qui a pris un sacré coup de vieux!) et le jeune James Franco dans le rôle du fils du médecin. Si le film n'évite pas les clichés habituels de ce genre de production, notamment le personnage hanté par une erreur fatal dans son travail ou encore l'enfant rebelle d'une divorcée, NIGHTS IN RODANTHE est un joli petit film qui se suit agréablement et négocie correctement ses enjeux émotionnels qui parviennent à nous toucher sans pour autant virer dans le pathos complet. La réussite incombe forcément à son duo de comédiens en parfaite adéquation qui offre de bons moments de romance. La toute fin du film s'offre même une grosse envolée lyrique un peu grossière mais qui peut faire son effet, spécialement si vous êtes amateur(e)s de chevaux. Dans le genre mélodrame romantique, celui-ci est un spectacle tout à fait regardable!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter