lundi 8 février 2010

COMMANDO D'ELITE


COMMANDO D'ELITE (Command Performance) de Dolph Lundgren (2009)

Premier ministre de Russie, Alexander Petrov se rend à un concert auquel la chanteuse Venus et le groupe de Rock C.M.F (pour Cheap Mother Fucker) participent. Ancien biker, le batteur du groupe va devoir se battre pour sauver sa peau lorsque Petrov et ses deux filles (dont l'une d'elles est joué par Ida Lundgren, la propre fille de Dolph!) sont enlevés par le dangereux Kazov, un révolutionnaire russe échappé d'Afghanistan. Dans le feu de l'action, l'ambasseur des Etats-Unis, Venus et les musiciens sont également pris au piège.

"Dying is easy. Rock'n'roll is hard"

COMMANDO D'ELITE est un film interprété, scénarisé et mis en scène par Dolph Lundgren lui-même. L'acteur s'investit de plus en plus dans la création de ses propres films. Ici, il met en images une histoire de prise d'otages durant un concert de charité pour les pauvres très "dance music" ayant lieu à Moscou. Celui-ci est assuré par la jeune chanteuse Melissa Smith, jolie brin de fille dans la même mouvance que Britney Spears avec sa voix électroniquement modifiée! Alors que la foule se déchaîne aux rythmes de la musique, la situation dégénère assez rapidement : des terroristes investissent les lieux, mitraillent dans la foule (au moins 200 personnes tuées!) avant de mettre en place un plan pour une vengeance savamment étudié.



Rigolo de voir Dolph Lundgren dans le rôle d'une rock star tatouée, batteur à torse poil qui, le temps d'une soirée, démolit la gueule à une bande de gros durs qui butent tout le monde. Bien entendu, le passé de son personnage cache quelque chose... Mais ce n'est pas un historique d'ancien G.I., le film ne joue pas sur ce genre de clichés!


Produit par la socié Nu Image, ce divertissement musclé sait se montrer correctement efficace, jamais ennuyeux et surtout bourré d'action. A ce niveau-là, en tant que réalisateur, Lundgren développe une mise en scène qui confond parfois punch avec une caméra un peu trop agitée. Son long-métrage étant entièrement filmé caméra à l'épaule, comme une sorte de reportage pris sur le vif. Ce n'est pas forcément facile à suivre et cela donne quelquefois mal à la tête. De même que les séquences de gunfights sont parfois pas très lisibles... mais au moins il met le paquet! Ca tire dans tout les sens, on zigouille un maximum de figurants dans un déluge d'impacts de balles, avec quelques bagarres musclées et des giclées de sang contre les murs en bonus! La Miss en petit short noir et nombril à l'air prendra également les armes pour venger la mort de son frère, tué durant le concert!


Même avec un budget limité, Dolph Lundgren gère assez bien ses moyens et le film ne souffre pas d'une présentation visuel bon marché. Il prend aussi le temps de donner une sorte de fond historique à son scénario avec des images d'archives du Coup d'état contre Gorbatchev sur lesquelles débute le long-métrage!

Petite série B musclée qui va droit au but, COMMANDO D'ELITE se suit agréablement. Même s'il s'autorise parfois quelques débordements comiques ("Rock & Load"), le ton du film est plutôt sérieux. On ne déconne pas avec les méchants terroristes, on leur fait la peau! Point. Lundgren respecte donc bien son cahier des charges, assure son quota d'actions violentes, empile des cadavres et libère ce qu'il reste à sauver! Notre grand blond baraqué se révèle très efficace, devant et derrière la caméra pour un résultat plus qu'honnête et bien divertissant. Mission accomplie!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter