jeudi 28 janvier 2010

ZOMBIE STRIPPERS

ZOMBIE STRIPPERS de Jay Lee (2008)

Dans un futur proche, Kat, une jeune strip-teaseuse de Sartre, une ville tranquille du Nebraska est infectée par un mystérieux virus. Elle devient un zombie assoiffé de sang lui donnant des allures de tueuse lorsqu'elle fait ses shows. Elle devient l'attraction le plus populaire du club, rendant par cette occasion les autres filles terriblement jalouses. Mais le virus commence alors à se répandre...

Ca c'est un peu une "grosse" surprise car ce direct-to-dvd ne semblait pas très folichon au départ, malgré la présence de Robert "Freddy" Englund et de la blondasse que j'aime bien et qui s'appelle Jenna Jameson (que tous les érotomanes du monde se doivent de connaître!) et bien sûr toute une ribambelle de jeunes femmes innocentes et pures...et surtout avec des gros seins et de zolies fesses bien rebondies.


Mais, finalement, passé les quelques premières minutes du film ça se gâte très vite! Ben oui, y'a des zombies qui viennent faire chier! Et comme ça se passe quasiment tout le long dans un club de strip, nos bonnasses ne tardent pas à passer à la casserole (version softporn, bien entendu!). Et là, surprise. Alors qu'on pouvait s'attendre à un classique "survival" mortvivantesque, ben non c'est pas ça! Les stripteaseuses, mordues par un zombie militaire, ne perdent pas de temps à encaisser les dollars tout en continuant à bien faire leur boulot sur la piste du cul, et elles n'ont pas perdus leur sens de l'humour et celui des bons mots. Alors voilà que ce petit ZOMBIE STRIPPERS devient bien sympathique, frais et pour une fois (dans une histoire de zombies) plutôt original. Le film n'est jamais à court d'idées, on s'y amuse bien et même si celui-ci tourne un petit peu en rond et vire dans le (presque) n'importe quoi dans sa dernière partie, cela reste vraiment un bon direct-to-dvd : du cul, des seins et de la chatte à profusion, du gore et des litres de sang déversés tout partout... et surtout beaucoup d'humour. Car oui, ZOMBIE STRIPPERS est une comédie, pas toujours marrante, souvent maladroite mais fait dans un vrai esprit de déconnade qui fait souvent mouche. Et puis c'est pas tout les jours qu'on s'offre une pornstar légendaire dans son casting. La savoureuse Jenna Jameson est un régal pour les yeux. Elles sait aussi bien jouer de ses seins que de ses gambettes (qu'elle a fort jolies!), nous offrant son petit cul et son talent fasse à une caméra où, encore une fois, elle montre qu'elle aime s'exhiber et jouer avec son image de bimbo décomplexée. Très très fun! Yiiiiipeeee!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter