dimanche 10 janvier 2010

X-TRO

X-TRO de Harry Bromley Davenport (1983)

Menant jusque là une vie de famille paisible, Sam Philips est happé par une force extra-terrestre sous les yeux de son fils et disparaît pendant trois longues années. Sa femme Rachel a refait sa vie avec un autre homme, mais le souvenir de son ancien mari pèse encore sur elle. Mais que s’est-il réellement passé? Non loin de la ville, un extra-terrestre attaque un couple puis engrosse une jeune femme à son domicile : elle donne naissance à Sam, qui semble bien déterminé à retrouver sa petite famille.

"Certains extra-terrestres ne sont pas nos amis". Plus proche d'un film film d'horreur glauque que du film de science-fiction classique, cet X-TRO est l'anti-thèse de E.T. où un extra-terrestre belliqueux remplace la gentille créature d'un autre monde venant faire ami-ami avec un enfant. La maigreur du budget donne à cette histoire des allures de bis italien, avec ses effets spéciaux rudimentaires et ses idées scénaristiques complétement barrées qui développent rapidement un climat malsain durant tout le film. Notamment celles concernant un jeune enfant rapidement "vampirisé" par son propre père et qui va développer des pouvoirs particuliers. A cet instant, de nombreux éléments étranges et surréalistes interviennent : Le gamin voit un clown nain grimaçant qui l'aide à assassiner le concierge à l'aide d'un yo-yo lumineux pourvu de lames tranchantes... Il y a aussi cette séquence hallucinante où une sorte de poupée "Big Jim" grandeur nature investit l'appartement d'une vieille et méchante voisine qui goûtera à la baïonnette du soldat en plastique! Et ce ne sera pas le dernier jouet de l'enfant qui se mettra en fonction pour tuer.


X-TRO ménage donc plutôt bien son malaise ambiant et offre un très joli rôle à la future James Bond Girl Myriam D'Abo. Celui d'une jeune fille au pair qui jure en français et où l'actrice se dénude même par deux fois à l'écran, ne cachant pas grand chose de son anatomie, pour notre plus grand plaisir! Elle aussi subira un sort pas très ragoûtant, servant carrément de couveuse pour des oeufs extra-terrestres! Le film est donc un bel étalage de séquences chocs très étranges, parfois assez proche de l'univers du cinéaste David Cronenberg. Même si le film accuse quand même le poids de ses années, X-TRO conserve toute son aura encore aujourd'hui et ce révèle une petite bande horrifique des plus efficaces.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter