mardi 19 janvier 2010

LES ECHAPPEES

LES ECHAPPEES (aka Les Paumées Du Petit Matin aka Fugue Mineure aka A Couteaux Tirés) de Jean Rollin (1981)

Deux jeunes filles, Michèle et Marie, s'évadent d'une institution pour enfants difficiles. Obligées de se cacher, elles vont rencontrer tout un monde marginal et attachant...

Ce film est bien différent de l'univers auquel Jean Rollin nous a habitué. Ici, pas d'éléments fantastiques et surtout pas de vampires. Mais l'atmosphère si spécial qui se dégage de ces films et toujours plus ou moins présente, donnant tout de même plus dans le "fait divers" qu'au surréalisme le plus poétique. Malgré tout, il se dégage de LES ECHAPPEES ce lyrisme désuet qui fait tout le charme de son univers.

On y retrouve deux héroïnes en marge du monde, dans des décors souvent étranges et décalés (une décharge de voiture, un vieux théâtre forain, un nightclub pour marins...). Rollin sait toujours dénicher l'inhabituel pour créer des situations uniques. C'est souvent assez réussi malgré des dialogues souvent mélodramatiques qui alourdissent parfois son histoire. Mais sur l'ensemble, il s'en tire plutôt bien grâce à deux comédiennes assez touchantes qui rejoignent le clan des héroïnes typiquement rolliniennes : mélancoliques, tristes, perdues... Leur jeu parfois limité ne fait que renforcer leur décalage par rapport au "monde moderne" et participe pleinement à l'ambiance générale du long métrage.

LES ECHAPPEES raconte une errance, un "spleen" qui évolue à mesure des rencontres avec d'autres "décalés" de la réalité. Son film ne raconte finalement pas beaucoup de choses mais sait nous toucher par la beauté de ses images et situations à la fois bizarres, parfois burlesques, toujours particulières... Mais le meilleur de ce long-métrage rarement vu reste le dernier acte, avec la présence de la très belle Brigitte Lahaie dans un petit rôle. Ici, l'histoire vire au drame pour un final désespérement tragique et violent, en un sens inoubliable. Comme seul Jean Rollin peut nous en raconter. Beau.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter