lundi 11 janvier 2010

BLISS


BLISS (Whip It) de Drew Barrymore (2009)

Lasse de participer à des concours de beauté pour faire plaisir à sa mère, une adolescente texane s'inscrit en cachette dans une équipe de "Roller Derby", où elle forge de nouvelles amitiés et raffermit son caractère.


La comédienne Drew Barrymore passe derrière la caméra pour réaliser une chouette comédie sportive sur le "Roller Derby", sorte de ROLLERBALL au féminin, en nettement moins spectaculaire mais bien trash quand même. Drew Barrymore a du punch et elle le fait savoir, car son film déborde d'énergie, de filles tatouées aux noms destroys qui aiment se foutre sur la gueule... avec des patins à roulettes. Elle réunit une belle clique de jeunes femmes, dont Zoe Bell et la trop rare Juliette Lewis, ce qui fait très plaisir à voir. Mais l'histoire se consacre davantage sur la vie d'une gamine de 17 ans interprété par Ellen Page. Son nom est Bliss. Quand elle n'est pas à l'école, elle travaille comme serveuse au "Oink Oink Joint" et sert à sa clientèle des "Whealer", sorte de burger maousse que l'on doit manger en moins de 3 minutes, l'addition étant offerte en guise de récompense! Bienvenue au Texas! En dehors de cela, Bliss est sous l'emprise de sa mère qui l'entraîne à tout les concours de beauté de la contrée. Mais elle va découvrir une nouvelle passion avec un sport plutôt particulier...

L'envers du décors : Zoe Bell en train de se faire mettre un "bleu" sur les fesses!

BLISS, c'est d'abord toute une galerie de personnages superattachants, à commencer par celui d'Ellen Page qui trouve là un rôle qui lui permet de sortir un peu du carcan de la fille forte, un brin intello et qui a réponse à tout. Dans ce nouveau film, elle montre un autre visage. Tour à tour timide et peu sûre d'elle, son personnage est instantanément craquant. On en tombe rapidement amoureux, d'autant plus qu'Ellen Page est vraiment très choue avec des lunettes. Et la voir changer de perspective d'existence en faisant du patin à roulettes est exhaltant car on sent que la réalisatrice met tout son coeur dans ce personnage auquel on s'identifie immédiatement. Son film regorge de moments drôles et tendres (très belle évocation d'un premier amour, son amitié avec sa copine serveuse) et Drew Barrymore y injecte également toute sa folie à travers des rollerskateuses bien barrées. La comédienne/cinéaste s'octroie même un petit rôle où elle ne peut pas s'empêcher de se foutre sur la gueule et se chamailler à chacune de ses scènes... et même d'organiser une énorme bataille de "tartes à la crème". On s'amuse vraiment beaucoup devant ce film. Et BLISS sait aussi être très touchant, car bien proche de ses personnages, allant des parents de l'adolescente (excellents Daniel Stern et Marcia Gay Harden) aux rollers girls. Leurs noms d'emprunts pour la compétition de "Roller Derby" sont très cools : "Maggie Mayhem", "Iron Maven", "Smashley Simpson" ou le très cocasse "Jabba The Slut"!

Premier essai en tant que réalisatrice, Drew Barrymore réussit son coup avec BLISS. Une comédie joyeuse et émouvante, avec des bagarres et de l'humour à revendre. Et une bande son qui déchire! Un bonheur complet qui fout la pêche et donne envie de se déchaîner! Coup de coeur!


Photographie promotionnelle : Ellen Page & Drew Barrymore

2 commentaires:

  1. Merci pour le lien, sans quoi je n'aurais pas forcément pensé retrouver cet excellent film ici. Ton blog est vraiment la caverne des merveilles d'Ali Baba ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, y'en plein de trucs! J'aime faire côtoyer les films les plus affreux du monde avec des oeuvres beaucoup plus "grand public". Passer de l'horreur à la guimauve en un rien de temps! ^^ Et puis des films où des femmes se cognent entre elles, je pouvais pas faire passer ça sous silence! :) De plus, le Blu-Ray est fabuleux! :D

    J'aimerais écrire davantage, parler d'encore plus de trucs. Mais cela exige tellement d'énergie, de temps, d'inspiration. Parfois tu as l'un mais il te manque les autres... C'est infernal! ^^ Et puis si on était payé pour tout ce que l'on fait sur les blogs, ça motiverait encore davantage! Quel monde, non?

    RépondreSupprimer

Au revoir...

Au revoir...
Related Posts with Thumbnails page counter
Web Counter